Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arctic Air. Saison 1. Pilot (Canada).

11 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-11-20h59m51s196.png

 

Arctic Air // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Nouvelle série de la chaîne canadienne CBC, Arctic Air c'est vraiment pas terrible. Le seul truc que j'ai trouvé intéressant dans ce pilote ce sont les très beaux paysages. Car le but de cette série ce n'est pas de nous livrer les scénarios les plus fins de toute l'histoire des séries mais bien de nous faire voyager au rythme des banquises, des belles forets, de ces lacs à perte de vue, mais voilà, c'est vraiment très moyen. Les intrigues des épisodes me rappelle du Men in Trees en beaucoup moins bon (car Men in Trees c'était quand même très sympathique). La base de cette série n'est pas sans rappeler Les Chevaliers du Ciel, cette série française que tout le monde doit connaître ou encore Furtif avec Jessica Biel (même un film très mauvais d'ailleurs était là pour nous rappeler son existence au début de la décennie précédente). Arctic Air tente de nous développer une vie à Yellowknife. Cette petite ville perdue du Canada avait les moyens d'être intéressante, passionnante, et de livrer du drama en veux-tu en voilà. Mais voilà, cela manque vraiment de fond, et tout est trop cliché pour vraiment intriguer (prévisible du début à la fin).

Dans le nord du Canada, une compagnie aérienne privée est tenue par une famille peu conventionnelle. Chaque semaine, Mel, Bobby et les autres s'envolent avec à leur bord : des chercheurs de diamants, des touristes japonais sur la piste des ours polaires, des scientifiques secourus après une tempête de neige, des bombes d'eau pour éteindre les feux de forêt...
vlcsnap-2012-01-11-20h26m42s11.pngL'intrigue de cette série se résume rapidement. On a pas mal de personnages qui vont farandoller autour de Arctic Air. L'histoire prend pour figure de proue Bobby Martel, fils d'un pilote de légende. Incarné par un Adam Beach (vu notamment dans New York Unité Spéciale ou récemment dans le film Comboys & Envahisseurs) qui livre un jeu des plus honorables certes mais n'ayant certainement pas la carrure d'un leader de série. Le but est de créer des histoires d'amour classique, des intrigues un peu plus pimenter mais tellement gentilles que l'on ne voit pas vraiment la compétition ou encore la méchanceté dans les yeux de certains protagonistes. Arctic Air est une série qui manque clairement de poigne, qui a un côté mou du genou. Je me suis ennuyé une bonne partie de l'épisode, et pourtant il y a des personnages plutôt pas mauvais. On va développer des vieilles amitiés sur le retour, mais également des investisseurs peu scrupuleux, des pilotes, des histoires d'amour, … Le créateur d'Edgemont (avec Kristen Kreuk) nous donne donc une série avec tous les poncifs de la série dramatique en version clichés.

Il y avait donc pas mal de choses dans cet épisode que j'ai trouvé plutôt mauvaises dans ce premier épisode et ce n'est pas le cast qui va vraiment me faire changer d'avis. J'ai découvert Pascale Hutton qui incarne ici Krista. L'actrice était plus connue dans son pays qu'est le Canada pour son rôle dans Flashpoint et dernièrement elle est apparue dans la saison 4 de Sanctuary (elle ne devrait pas marquer la planète série avec ce rôle dans une série de cet acabit). On a également Carmen Moore sous les traits de Loreen dans ce premier épisode. L'actrice est attendue dans le sequel de Battlestar Galactica dont le pilote devrait être diffusé prochainement mais est également connue pour son pole dans la très mauvaise série Flash Gordon. Petit à petit ce premier épisode prouve qu'il n'y a pas grand chose à sauver dans la série. Clairement ce n'est pas fait pour moi et pourtant j'adore Pan Am (si on reprend le sujet des compagnies aériennes, ici plus rustique avec de petits avions). Seul les pays (très beaux) arrivent à réellement attiser une certaine curiosité… Quant au reste… pas vraiment passionnant.

Note : 2/10. En bref, ennuyeux, pas terrible, bourré de clichés. Une sorte des Chevaliers du Ciel en version bien insipide.

Commenter cet article