Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrested Development. Saison 4. Episodes 3 et 4.

2 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-01-22h01m37s15.png

 

Arrested Development // Saison 4. Episodes 3 et 4. Indian Takers / The B. Team.


Ce que je trouve d'assez étrange c'est les avis si mitigés vis à vis de la saison 4 d'Arrested Development. J'ai entendu d'un côté des gens dire qu'elle n'est pas bonne du tout cette saison, et puis d'autres qui l'ont trouvé plutôt sympathique, surtout dans un esprit de nostalgie. Alors certes, les deux premiers épisodes n'étaient pas aussi tordant que ce à quoi Arrested Development a déjà pu nous habitué auparavant mais j'ai trouvé que c'était une manière assez habile finalement de nous remettre dans le bain, sans trop nous brusquer. Disons que Arrested Development a un humour bien particulier, qu'il est difficile de faire accepter à tout le monde. Ce n'est que mon point de vue. Alors il fallait y aller en douceur. Et puis étant donné que l'on revient plusieurs années après, qu'il y a la possibilité de toucher un nouveau public, il faut alors revenir sur les personnages de façon très subtile, sans trop être dans la suite pure et dure. Il y a donc des références aux précédentes saisons, aux relations des personnages, et le tout est rythmé par la narration toujours aussi ponctuée de Ron Howard.
vlcsnap-2013-06-01-22h16m58s4.png"Indian Takers" était l'occasion de revenir sur Lindsay. Un personnage assez sympathique et surtout source de quelques bonnes blagues. Portia de Rossi est toujours aussi excellente et elle manque vraiment au paysage des comédies américaines. Je me souviens encore de la très cool Better off Ted, malheureusement incomprise par les téléspectateurs et annulée après deux saisons. Elle me rappelle, au travers de son destin, Don't Trust the Bitch in Apartment 23 d'ailleurs. Le sort s'est même acharné sur l'actrice alors qu'elle était dans le pilote de Mockingbird Lane pour NBC qui n'a malheureusement pas eu droit à une suite. Le retour de Arrested Development était donc une chance en or pour elle. Et elle a bien eu raison de revenir. Son personnage est toujours aussi cocasse, et ses répliques plutôt inspirées. Toujours drôle de voir Tobias son mari, incarné par David Cross (que l'on avait pu voir dans Running Wilde, une série des créateurs de Arrested Development et Will Arnett).

David Cross n'est pas mon acteur préféré. Je trouve toujours cet acteur sale. Disons qu'il ne fait rien pour s'arranger physiquement. Mais là n'est pas le sujet car si dans Running Wilde il n'était pas très drôle, il l'est bien plus dans Arrested Development. Surtout dans sa manière d'interagir avec Lindsay, ou accessoirement avec Maeby. C'est aussi là que Jason Bateman entre en jeu. Le personnage qui avait eu droit à son épisode en guise d'introduction de la saison (une bonne chose afin de jouer à fond la carte de la nostalgie) se retrouve à rencontrer Ron Howard à Imagine. J'aime bien l'apparition de Ron Howard dans cet épisode. D'ailleurs, par certains aspects j'ai souvent l'impression de voir Curb Your Enthousiasm avec Arrested Development. Bien que les deux séries soient assez divergentes, il y a quelque chose qui les relie à mes yeux mais je ne sais pas vraiment quoi. C'est peut être mon esprit qui fait encore des siennes. Mais Jason Bateman va présenter une nouvelle idée qui pourrait changer sa vie à tout jamais. Et forcément, il va avoir besoin de sa famille pour signer tout ça.
vlcsnap-2013-06-01-22h28m42s131.pngL'idée était donc encore une fois de mettre Michael face à sa famille déjantée. L'épisode n'en est alors que plus savoureux. Surtout quand nous retrouvons Michael Cera qui avait été un peu oublié dans le premier épisode. George Michael méritait bien plus que l'exposition qu'il avait pu avoir. Et puis il y a Jeffrey Tambor et Jessica Walter en passant par Tony Hale. Trois acteurs que j'avais beaucoup aimé dans le second épisode et qui mettent encore une fois toute leur énergie au service de "The B. Team" qui est à mes yeux l'épisode le plus réussi de la saison pour le moment. Je sais bien que je n'ai pas vu grand chose de cette saison 4 pour l'instant, mais je pense qu'il n'y en avait pas plus à voir pour dire qu'elle est sur une bonne pente ascendante et qu'elle a réellement de quoi séduire les fans de Arrested Development. Peut être même séduire un nouveau public (qui sait). Par ailleurs, je me demande comment la saison va évoluer par la suite car les trois premiers épisodes nous ont permis de retrouver personnages avant de créer des intrigues autant d'eux dans le quatrième.

J'espère que la suite sera tout aussi savoureuse que le 4.04. Voire un peu plus si ce n'est pas trop demander. Il y a tant de bonnes idées, tant de bons personnages à exploiter. Et puis il faut bien avouer que le côté complètement loufoque de Arrested Development est très plaisant. Je sais bien que certaines personnes ne sont pas du tout du même avis que moi mais bon...

Note : 6.5/10 et 8/10. En bref, deux bons épisodes de Arrested Development.

Commenter cet article