Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrested Development. Saison 4. Episodes 9 et 10.

29 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-29-20h08m06s124.png

 

Arrested Development // Saison 4. Episodes 9 et 10. Smashed / Queen B.


Cela fait déjà un bout de temps que je ne suis pas revenu vous parler de Arrested Development. Je sais que ce n'est pas bien, surtout quand à côté je me permet de regarder certaines mauvaises séries. Contrairement à Arrested Development qui reste une valeur sûre. Enfin, ce n'est pas parfait cette saison 4, mais il y a de très bonnes choses ici et là qui me donnent envie de revenir à chaque épisode. De plus, j'ai sérieusement envie de revoir les trois premières saisons qui étaient des masterpiece d'humour. Tout commence avec Tobias. Ce personnage, un acteur qui n'a jamais réussi à faire ce qu'il voulait de sa vie, tente enfin de renouer avec le succès en faisant une comédie musicale des 4 Fantastiques. Tout cela était assez cocasse (et cela permet encore une fois de faire une référence aux 4 Fantastiques depuis la référence sur l'histoire des droits des comics). Tobias s'amuse et la relation qu'il entretient avec tous les personnages était assez cocasse. Mais la scène que j'ai préféré dans cet épisode est le moment où il tente de convaincre le directeur de l'établissement où est actuellement retenu Marc Cherry que ce dernier puisse faire la musique de son projet.

C'était grandiose en termes d'humour mais également en termes de personnages. Tous les ingrédients de la réussite sont là. Et je ne pouvais donc pas rêver mieux de la part d'Arrested Development. En tout cas, si Tobias n'avait pas grand chose de bien intéressant à nous raconter lors des premiers épisodes de la saison, il est maintenant complètement intégré. Il y a également sa petite scène avec Michael (qui sert toujours aussi bien de raccord avec tous les personnages). Tobias et DeBrie étaient une excellente association. Les deux personnages vont à la fois grandir. Fourni de très bons running gags, cet épisode nous offre ce que l'on pouvait attendre de la part de Arrested Development. De plus, cet épisode se permet de nous offrir quelques très bonnes scènes avec Ron Howard (le narrateur et producteur de la série). L'acteur s'amuse encore une fois à offrir ses quelques conseils aux personnages. "Smashed" est avant tout un épisode qui permet de mettre en avant le talent de David Cross.
vlcsnap-2013-06-29-19h51m18s32.pngCe n'est pas mon acteur préféré, mais parfois je dois avouer qu'il peut être excellent et c'est le cas dans ces deux épisodes. Cette histoire va avoir une suite dans "Queen B" avec Lucille Bluth. Cette dernière va donc jouer la méchante de la comédie musicale de Tobias sur les 4 Fantastiques. C'était là aussi une excellente idée pour mettre en avant les talents de Jessica Walter. Bien que ce second épisode veuille trop en faire lors de sa première partie, la seconde était bien mieux gérée. Notamment avec le retour sur l'intrigue de "'Smashed". Tobias permet à Lucille de se calmer et de nous sortir de cette intrigue un peu douteuse de la télé-réalité Real Asian Prison Housewives of the Orange County White Collar Prison System. C'était une bonne idée à la base mais que j'ai trouvé un peu mal exploitée. D'une part car les personnages partent dans tous les sens savoir qu'il y ait quoi que ce soit de réellement cohérent. J'ai beau adoré Jessica Walter (et elle est vraiment brillante dans "Queen B") mais dans cet épisode c'était le jour et la nuit.

Ce n'est pas la faute de l'actrice mais du scénario qui la fait aller du coq à l'âne sans prendre le temps de réellement nous expliquer le pourquoi du comment. Du coup, la seconde partie de "Queen B" était bien meilleure et l'on retrouve ici le meilleur de Arrested Development. La petite comédie musicale de Tobias aurait pu être une très mauvaise idée mais finalement elle était excellente. En plus de ça, les scénaristes s'amusent. Et cela se ressent. "Queen B" était également l'occasion pour les personnages de se retrouver tous plus ou moins ensemble au sein d'un seul et même épisode. C'est rare depuis le début de la saison que l'on ait droit à des épisodes avec presque tout le monde. J'étais donc assez content dans un sens. "Smashed" était donc avant tout l'occasion de retrouver Maria Bamford, et surtout d'avoir quelque chose de cohérent qui nous rappelle le pilote autour de Tobias.
vlcsnap-2013-06-29-19h38m56s42.pngEt puis nous avons Gob également dans cet épisode qui fait ce qu'il fait de mieux. Will Arnett est un acteur que je trouve toujours aussi passionnant et hilarant. En tout cas, ses apparitions font mouches (même si tout n'est pas parfait autour du personnage). Finalement, ces deux épisodes de Arrested Development était assez différents malgré le fait qu'une histoire se suive sur les deux épisodes.

Note : 7/10 et 5.5/10. En bref, deux épisodes sympathiques mais l'un reste assez inégal.

Commenter cet article