Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 1. Episode 8. Vendetta.

6 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

vlcsnap-2012-12-06-14h26m08s116.png

 

Arrow // Saison 1. Episode 8. Vendetta.


J'aurais bien apprécié la relation entre Oliver et Helena. Je trouve que les scénaristes ont su rendre ça ni très léger ni trop lourd. Il y avait un juste équilibre des choses qui permet alors au téléspectateur de passer un agréable moment en leur compagnie. Oliver va alors tenter d'apprendre à Helena la différence entre la vengeance et la justice. Car Oliver n'est pas là pour se venger (enfin, c'est ce qu'il se laisse à penser) mais plutôt pour faire la justice dans ce monde qui est corrompu jusqu'à l'os. Tout n'est pas parfait bien entendu mais globalement les scénaristes ont su trouver les bons mots pour éviter de tomber soit dans le pathos imbuvable soit dans les élucubrations assez pompeuses. "Vendetta" était donc un agréable épisode rien que pour cela. J'en suis même venu à en redemander. Mais la relation entre les deux personnages va bien plus loin puisqu'au fond ils sont tombés sous le charme l'un de l'autre. Je suppose que la série exploitera ce filon de nouveau un jour ou l'autre avec une Helena beaucoup plus furax. Car leur séparation à la fin de l'épisode laisse présager tout autre chose par la suite. Et si Helena en venait à se venger d'Oliver ? Ce serait plausible mais par contre il faudrait bien nous expliquer pourquoi exactement.

L'épisode nous offre également quelques bonnes scènes d'action en duo. Je pense surtout à la dernière scène du genre de l'épisode, mais globalement il y a suffisamment de balles et de flèches échangées pour que l'on ne s'ennui pas. Arrow joue avec nous et s'en amuse plutôt bien. J'aimerais bien que la série aille un peu plus loin dans ce domaine là, comme si elle restait actuellement un peu trop terre à terre à mon goût. Je ne peux pas en vouloir à Arrow de ne pas nécessairement prendre trop de risques pour le moment mais il va falloir enclencher prochainement la deuxième c'est une chose certaine. Diggle pendant ce temps reste l'ange gardien d'Oliver. Il est là pour lui dire de faire attention mais il n'en fait qu'à sa tête. Diggle a une place de passe plat qu'il va falloir rapidement changer. J'aimerais bien qu'il soit plus au creux de l'action. Pour le moment il est un personnage statique. Il faut dire que l'apparition d'Helena n'a pas aidé Diggle à se faire une place auprès d'Oliver. Je suppose que le prochain épisode devrait nous en donner pour notre argent, ce n'est pas possible autrement. Du côté de Queen Industries, Walter est suspicieux envers Moira (alors qu'au fond il doit l'être depuis le début car Moira est une femme assez perverse au fond, elle en cache des tas de choses).
vlcsnap-2012-12-06-14h34m28s251.pngWalter va donc découvrir l'existence du carnet du père Queen et je suppose que cela aura des conséquences dans les prochains épisodes. Mais pour le moment ce n'est qu'une mise en place de l'intrigue. Donc rien d'alarmant pour laisser le téléspectateur mariner un petit peu. L'intrigue autour de Bartinelli et les Triades aurait pu être un peu moins facile. Disons que les grosses lignes sont présentes ce qui est dommage. Cela nous donne une scène d'action finale jouissive certes mais je suppose que l'on aurait très bien pu aller un peu plus loin. Enfin, je vais tenter d'oublier Laurel et Tommy. Si ce dernier pourrait trouver une solution à l'impasse dans laquelle son personnage est en s'associant avec Oliver, Laurel quant à elle reste vraiment décevante. Je ne vois pas où l'on veut en venir avec ce personnage comme si pour le moment elle ne servait à rien. Je doute donc que son introduction aussi rapide fût une bonne idée. Peut être aurait-il fallu attendre le milieu de la saison. Aucune idée mais Arrow reste intéressante vis à vis de tout le reste ce qui permet de garder une bonne impression générale à la fin de l'épisode.

Note : 6/10. En bref, quelques bonnes idées, de l'action et un duo de charme.

Commenter cet article