Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 2. Episode 14. Time of Death.

27 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

vlcsnap-2014-02-27-14h51m50s203.jpg

 

Arrow // Saison 2. Episode 14. Time of Death.


En voilà un épisode intéressant de Arrow. Je pense d’ailleurs que dans tout ça, The Clock King pourrait être l’un des personnages les plus intéressants que Arrow nous ait introduit depuis ses débuts. Notamment car en plus d’être un excellent méchant, ce sera aussi l’occasion pour la série d’entrer dans une autre cours. De plus, Robert Knepper (Heroes, Prison Break), sous les traits de William Tockman aka The Clock King, était jouissif à souhait. Cet acteur est parfait pour jouer des rôles de méchants mais je pense que ce rôle là est l’un des plus intéressant qu’il ait pu incarner dans des séries. Le dernier méchant en date que je l’ai vu jouer c’était dans The Blacklist mais c’était malheureusement une resucée de ce que l’on avait déjà pu voir ailleurs, malheureusement. Du coup, de le voir dans Arrow incarner un personnage assez différent, j’ai tout bonnement adoré. Tout commençait avec l’introduction de l’épisode, particulièrement efficace en son genre. On retrouve ici tout ce qui fait la force de Arrow et même plus encore. J’ai envie de voir un peu plus souvent la série dans cette condition. C’est pile poil ce qu’il faut, tout simplement. Toute l’histoire du mystérieux Clock King permet aussi à la série de se sortir plus ou moins de sa propre mécanique.

Cet épisode se concentre également sur les relations que les personnages peuvent entretenir. A commencer par la famille Lance. Cette famille n’est pas ce qu’il y a de plus fascinant dans la série mais je trouve que depuis quelques temps, Arrow a su donner un nouvel intérêt à ces personnages. C’est d’autant plus visible que Laurel, inintéressante depuis pas mal de temps, a enfin trouvé un moyen de m’intéresser cette année. Comme quoi. Il faut dire que la pauvre Katie Cassidy n’a pas grand chose à nous offrir de bien passionnant d’un point de vue de son jeu d’actrice. Malgré tout, je trouve que la série ne pousse pas suffisamment les Lance. Certes leurs retrouvailles sont compliquées mais ce n’est pas suffisamment compliqué. Je dirais du coup qu’il s’agit de l’aspect le moins intéressant de cet épisode. Puisque tout le reste est assez fascinant et pas seulement du point de vue de Robert Knepper, également d’un point de vue de Felicity. Maintenant que « Team Arrow » s’est agrandie (avec Black Canary et Roy ces derniers temps), il y a donc moins de place pour les personnages historiques.
vlcsnap-2014-02-27-14h57m32s36.jpgC’est ce que l’on a envie de croire mais Felicity veut prouver qu’elle est importante dans cette équipe et va tenter de prouver qu’elle peut être suffisamment ingénieuse pour arriver à bout de The Clock King. Diggle de son côté est plus ou moins réduit au rang d’accessoire. Il faut dire que la relation entre Oliver et Sara n’arrange pas les choses. C’est presque pareil pour Roy. Sa place n’est pas encore très bien définie et du coup on se retrouve avec un personnage qui se cherche plus ou moins dans le marasme des intrigues. Cet épisode fonctionne donc avant tout grâce aux relations au sein de la « Team Arrow ». Il y a même les Queen qui sont confrontés à leur place dans la série entre Thea et Moira. Mais finalement, cet épisode fonctionne plutôt bien. Les Lance ont beau être la plus grande faiblesse de Arrow jusqu’à présent, le reste ne manque pas de piment pour satisfaire le téléspectateur que je suis. Sans compter le twist de fin qui promet de très bonnes choses pour la suite. Certes la série a tendance à aller dans tous les sens (notamment car les trois pans de relation : Lance, Queen, Team Arrow) ont des liens assez complexe les uns entre les autres mais l’action est là et le tout fonctionne tout de même suffisamment bien pour donner envie de revenir.

Note : 7/10. En bref, si les Lance restent la faiblesse de la série, le reste est efficace et rutile bien.

Commenter cet article