Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 2. Episode 18. Deathstroke.

3 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

vlcsnap-2014-04-03-18h18m34s164.jpg

 

Arrow // Saison 2. Episode 18. Deathstroke.


L’épisode précédent était tout simplement brillant et je me demandais si cela pouvait poursuivre dans cette direction avec ce tout nouvel épisode. Bien évidemment que oui puisque « Deathstroke » se sert de Slade Wilson afin de faire quelques révélations bien senties sur Oliver Queen. Son but est de détruire la vie de ce dernier et donc pour cela il va choisir de dire des secrets aux personnes qu’il aime. Cela commence par Thea qu’il va kidnapper et à qui il va révéler que Malcolm Merlyn est son vrai père. Puis ensuite il va venir rendre une petite visite à Laurel afin de lui dire que Oliver est… The Hood. C’est terriblement excitant car des deux côtés les révélations ont des conséquences. Pour ce qui est de Thea, la conséquence sera qu’elle ne peut plus faire confiance à son frère. Quand Slade a annoncé qu’il voulait dire à Thea un secret sur son frère, je dois avouer que je m’attendais à ce qu’il lui relève qu’il est The Hood mais d’un autre côté je ne vois pas comment Thea aurait pu en vouloir à Oliver de le lui avoir caché. Au contraire elle aurait certainement vu son frère comme quelqu’un d’héroïque. Et puis c’est un secret qu’il ne faut pas dire à tout le monde non plus. J’ai l’impression que la plupart des personnages de la série savent qui est réellement Oliver la nuit. C’est dingue.

Mais le révéler à Laurel a beaucoup plus d’impact. Cela va permettre à cette dernière de creuser un peu plus la question afin de jouer St Thomas et prouver que ce qu’a dit Slade est vrai. La confrontation avec Oliver dans le prochain épisode risque d’être une vraie douche froide pour lui. Le pauvre Oliver, il ne s’attendait pas du tout à ce que Slade soit aussi pervers avec lui. Mais cela change aussi des personnages qui veulent le tuer. Le détruire c’est beaucoup plus intéressant pour la série. Celle-ci développe donc une intrigue beaucoup plus intéressante, ce qui permet aussi de donner un avant goût de la fin de la saison. Le face à face avec Slade risque d’être explosif. Mais Slade place petit à petit ses pions et je préfère largement ça à ce qui s’est passé avec Malcolm l’an dernier. Dans un tout autre registre, nous assistons également au grand retour d’Isabel Rochev qui incarne un rôle assez proche du rôle de Marion Cotillard dans The Dark Knight Rises. J’aurais dû voir venir cette histoire quand Oliver décide de lui donner les clés de Queen Industries. Forcément qu’il y avait quelque chose derrière tout ça et qu’elle travaillait main dans la main avec Slade.
vlcsnap-2014-04-03-18h11m50s224.jpgSlade c’est un peu le Bane de Arrow. Bien que Arrow et Batman soient des personnages du même univers DC Comics, je dois avouer que les scénaristes de Arrow s’inspire énormément de ce qu’a pu faire Christopher Nolan avec le héros à la cape noire. Cependant, j’ai hâte de découvrir ce que Isabel veut réellement dans le sens où pour le moment tout n’est pas encore très clair. Mais la révélation fait son petit effet sans compter sur le petite face à face entre Stephen Amell et Summer Glau, particulièrement bien chorégraphié. Mais ce n’est pas la première fois que la série démontre ses talents d’un point de vue purement du combat. Pourtant, même si Slade tente de détruire Oliver, ce dernier n’est pas encore à terre. Il a été touché par ce qui s’est passé avec Thea (nous amenant par la suite un joli petit flashback) et Roy pourrait bien abandonner la Team Arrow, mais il y a encore Felicity qui est derrière lui. Je dirais même que cette dernière n’a jamais été aussi à fond derrière lui que dans cet épisode. Le moment où elle lui redonne du courage était touchant comme tout. C’est à ce moment là que j’aimerais presque que Felicity et Oliver soient ensemble.

Pourquoi ? Car Laurel est tellement niaise. La pauvre Katie Cassidy tout de même. Cette dernière pouvait être excellente et puis maintenant elle est décevante dans un rôle où elle est fade et n’apporte aucune envergure. Peu importe, la révélation finale va certainement tenter de faire bouger les choses et ce ne serait pas plus mal. Finalement, cet épisode de Arrow était tout aussi bon que le précédent, jouant de twists réussis et de la perversité sans faille de Slade.

Note : 10/10. En bref, du très bon Arrow.

Commenter cet article