Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Awake. Saison 1. Pilot.

16 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-16-23h56m00s6.png

 

Awake // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Je n'avais pas vu grand chose de Awake si ce n'est son pitch à la Inception, son excellent cast (Jason Isaacs, Laura Dern, …), et un trailer vu en mai dernier. Je n'en savais pas plus sur la série mais elle me fascinait déjà. Son côté improbable m'a satisfait pleinement. Mais ce que j'ai encore plus aimé avec Awake c'est ses qualités aussi bien d'image (parfaite), que de réalisation (léchée) et un scénario qui tient plutôt bien la route pour le moment alors qu'au début, tout avait l'air bien bancal. Rien n'était gagné d'avance pour Awake, ni même pour me séduire. Même si mon engouement pour la série était encore là, j'avais eu peur que l'on plonge dans une série trop complexe qui tente d'en faire des tonnes et donc, loupe le coche. Sauf que ce n'est clairement pas ça, car derrière ce pitch se casse en fait une série policière dramatique avec une bonne dose de stand-alone (puisque Michael Britten et un détective et résout les mêmes affaires dans les deux vies parallèles qu'il vit en simultané). Awake c'est également une série surprenante de par son ambition qui est de faire de la série télévision de qualité. NBC a un goût pour ce genre là, que je respecte car elle ose et n'a pas peur de se manger le trottoir encore une fois...

Les vies parallèles et simultanées d'un détective, Michael Britten, qui n'a jamais réussi à se remettre d'un tragique accident de voiture qui a décimé sa famille. Depuis, il vit entre deux réalités : l'une où est encore vivant son fils, l'autre où est encore vivante sa femme.
vlcsnap-2012-02-16-23h58m32s247.pngToute la partie drama psychologique est assez bien gérée dans son ensemble. Je dirais même que c'était quelque chose de très passionnant et de très bien traité. Le parallèle entre les deux psy est étonnant et la réalisation est au rendez vous. Le créateur de Lone Star nous livre une fois de plus dans l'OVNI télévisuel. Même si Awake l'est bien plus que sa première création. Mais entre temps, il a écrit un film très touchant et profondément touché psychologiquement qui s'appelle Le Complexe du Castor. Kyle Killen signe ici un script efficace, qui a un intérêt tout particulier dès que les premières minutes de l'épisode retentisse. On sent que ce que l'on va voir n'a rien des séries habituelles. La réalisation est déjà brandée par le côté câblé (je crois que c'est ce qui va encore loupé à NBC qui a misée cette année sur des séries trop qualitative et s'en mord les doigts… même si Smash fonctionne encore correctement, elle a un excellent lead-in). La production de la série est mystérieuse. Je pense donc aux scènes de thérapie qui sont de plus en plus intenses au fil des épisodes. Je m'attendais pas vraiment à ce que cela prenne autant de place mais c'est tellement captivant par moment.

Du côté de la vie dans les deux vies parallèles, Michael s'en sort très bien. Jason Isaacs est excellent dans son rôle ce qui aide. Plus que la relation assez complexe avec son fils qu'il aime et qu'il ne veut maintenant plus quitter, c'est avant tout l'histoire d'amour avec sa femme qui m'a touché. J'ai presque eu les larmes aux yeux de la scène où il croit qu'elle a disparu. Effectivement, c'est ce qui rend l'histoire encore plus captivante et tonitruante. Ce côté peur qui accentue donc les interactions. Enfin, l'enquête de la semaine ce n'est pas ce qu'il y a de plus fascinant en soit dans l'épisode mais elle permet aussi de présenter le personnage de Michael au travail et on va découvrir que ces deux vies vont l'aider à résoudre des crimes dans les deux vies. Cela va passer par le chiffre 611 par exemple dans cet épisode. Des indices vont se glisser dans ce qu'il voit. Il faut être très (trop ?) attentif. Au final, Awake offre un très solide pilote mais le soucis c'est que c'est peut être justement trop qualitatif. Le sujet est traité avec plus de facilité que je n'aurais pensé mais l'ensemble reste peu accessible malgré tout. Souhaitons lui de réussir mais surtout, j'ai hâte de voir si ça peut tenir sur une saison.

Note : 8.5/10. En bref, un pilote géré de main de maitre du début la fin. Le créateur de Lone Star revient en force.

Commenter cet article

Cilou 17/02/2012 16:28


Perso c'est la nouveauté que j'attendais. Vu ta critique je pense que je vais me lancer. C'est sympa de trouver quelqu'un qui fait le boulot de sélection à notre place


De toute façon chez NBC il y a des séries de qualité même si l'audience n'est pas au Rendez-vous.