Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Awkward. Saison 4. Episode 6. Crowning Moments.

23 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-22-19h38m59s130.jpg

 

Awkward // Saison 4. Episode 6. Crowning Moments.


Cette saison 4 de Awkward, dès qu’elle a commencé à remonter dans mon estime dans l’épisode précédent, elle s’est sûrement dit qu’il fallait tout casser encore une fois. C’est ce qu’ils font donc avec « Crowning Moments ». Je pense par exemple à Luke. Ce dernier est donc arrivé une fois de plus pour retarder la relation entre Matty et Jenna. Je me demande si finalement Jenna mérite réellement Matty. Il a fait des erreurs mais je pense que pour le coup l’erreur c’est elle. Elle ne sait pas faire son choix et cherche à chaque fois à éloigner Matty de Jenna. C’est maladif chez les scénaristes ? Je n’arrive pas du tout à m’investir dans cette relation et le baiser échangé à la fin de l’épisode ne manque pas de m’énerver. Je pense que la série a déjà trop joué la carte de Jenna qui ne veut pas nécessairement être avec Matty et qui tente alors d’être avec quelqu’un d’autre. Certes, il fallait bien s’attendre à ce qu’elle n’attende pas Matty pour passer du bon temps, mais est-ce nécessaire de créer une nouvelle romance alors que l’on a déjà eu une romance dans la saison précédente. Dans une saison déjà très fragile et bancale, je pense donc que Awkward fait ici une grossière erreur.

Par ailleurs, l’épisode nous offre donc une plongée au coeur d’un concours de talent au lycée. Un concours qui permet de s’amuser quelques minutes dans un épisode un peu trop longuet à démarrer. La première partie de l’épisode qui cherche encore une fois à questionner la relation entre Tamara et Jake ce n’est pas du tout une bonne idée. Bien au contraire. Je commence à en avoir marre du fait que Tamara et Jake ne soient pas ensemble pour des raisons particulièrement niaises. Il n’y a pas plus ennuyeux je crois que de voir ces deux personnages se déchirer alors que tout les rassemble. Si seulement c’était au moins un peu palpitant mais rien du tout. J’ai l’impression que Awkward est en train de tomber dans de la redondance cyclique, répétant ses schémas encore et encore. C’est ce qu’il y a de plus problématique dans cette série je pense. Surtout quand on voit à quel point les dialogues sont particulièrement mal fichus et que la série ne semble même pas avoir de direction. L’an dernier la direction était la rébellion de Jenna et c’était laborieux mais au fond, quand j’y repense, il y avait aussi de très bons épisodes. Pour le moment, cette année j’ai presque envie de lâcher complètement la série.
vlcsnap-2014-05-22-19h39m00s142.jpgJe suis arrivé à un point où la série ne m’inspire plus grand chose. Que cela soit en tant que téléspectateur ou en tant que critique. Surtout quand on voit à quel point dans cet épisode les personnages semblent tous assez livides. L’intérêt de cette série est de creuser les choses et d’aller un peu plus loin dans la psychologie des personnages. Sauf que depuis l’an dernier, plus rien n’est vraiment fait de ce côté là. Reste alors Sadie, la bouée de sauvetage de la série. Elle est toujours là pour délivrer quelques très bonnes répliques mais est-ce suffisant ? Finalement, cette saison 4 de Awkward continue d’être une grossière déception. Malgré toute la volonté du monde de la part de la série de changer les choses et de nous offrir de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues, tout s’est un peu trop éloigné des origines de la série et de ce qu’elle pouvait faire de bien par le passé. Je me demande ce qu’ils vont faire avec Tamara et sa volonté de gravir les échelons. Cela pourrait être drôle si seulement c’était intéressant. Mais voilà, il ne se passe pas suffisamment de choses dans la série pour que l’on en soit sûr. Par ailleurs, après le correct épisode précédent, je me demande comment ils ont pu faire un truc aussi mauvais cette semaine.

Note : 4/10. En bref, le manque cruel d’énergie et d’intérêt pour certaines histoires font que la saison retombe dans ses travers.

Commenter cet article