Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Baby Daddy. Saison 1. Pilot.

21 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-06-21-17h37m24s60.png

 

Baby Daddy // Saison 1. Episode 1. Pilot.


L'été dernier, ABC Family tentait de lancer une nouvelle sitcom avec le grand retour en télévision de Raven, mais sans succès, elle avait été annulée après seulement 12 épisodes. Je ne regrette pas spécialement la série, mais elle n'était pas aussi catastrophique que Baby Daddy. L'idée de base n'est pas mauvaise (donner un enfant à des frères et un colocataire) sauf que rien n'est croyable et surtout, tout ce qui s'enchaine dans ce pilote n'a aucun sens. Quand on va chercher des acteurs dans les productions oubliées de Disney Channel, alors il ne faut pas s'attendre à quelque chose d'excellent non plus. Globalement, Baby Daddy manque donc d'une histoire cohérente et d'un scénario drôle. La plupart des blagues ne m'a fait aucun effet (je suis d'accord que de ce point de vue chacun a son humour, mais on ne peut pas dire que ce soit drôle). On écule alors une tonne de clichés sur les bébés et comment en prendre soin. C'est dépassé, et pas intéressant. J'aurais préféré que l'on ait une comédie déjantée, mais c'est tellement simpliste et classique qu'il n'y a aucune partie intéressante.

Ben, une vingtaine d'années, découvre à sa grande surprise qu'il est papa lorsque son ex petite-amie dépose leur progéniture devant sa porte. Le jeune homme décide alors d'élever l'enfant avec l'aide de sa mère, de son frère, de son meilleur ami et d'une amie très proche, amoureuse de lui en secret.
vlcsnap-2012-06-21-17h35m42s66.pngSi la prestation de Jean Luc Bilodeau (Kyle XY) reste plutôt correcte, globalement on ne peut pas dire que le cast fait envie. Derek Theler, incarnant Danny est inconnu au bataillon et tant mieux. Loin d'être un cadeau. Il incarne ici le frère de Ben. On a également Tahj Mowry (Kim Possible, autant dire que c'est une pointure) qui incarne le colocataire pour qui j'attends encore les blagues sur sa petite taille, Tucker. Et enfin Chelsea Kane, la jeune fille de l'histoire, amoureuse en secret de Ben (secret très vite révélé et qui ne réserve forcément aucune surprise pour la suite de la série) et que l'on a déjà pu voir dans la dernière saison des Frères Scott ou encore dans JONAS. Des CV de champions pour une série de champions. Les cinq premières minutes du pilote sont les plus ridicules. Tout s'enchaine à une vitesse folle, et la découverte du bébé sur le pas de la porte est encore plus incohérente que le reste de l'épisode. Tout d'un coup il y a un bébé, et tout de suite ils pensent que c'est l'un d'eux le père. Qui leur a dit ? Le saint esprit ?

Je veux bien que l'on nous prenne parfois pour des cruches dans les séries, mais dans cet épisode c'est presque une insulte à l'intelligence humaine. Malgré tout, il y a quelques bonnes petites idées comme Ben et le bébé. Le duo fonctionne assez bien même si tous les gags (le lait dégueulasse, le jonglage, …) manquent d'effets. Baby Daddy est donc une comédie familiale prenant tout le monde pour des sous doués. Je veux bien que ce soit les vacances et que notre cerveau pensent déjà à mes pieds touchant au sable brûlant, mais ce n'est pas une raison pour penser que l'on a une insolation avant de regarder une série. Bref, je ne retiens pas grand chose de ce premier épisode. J'aurais aimé rire, mais ce n'est pas le cas. Il y a quelques trucs cools grâce au personnage qu'est Ben, mais globalement cela manque d'unité et de cohérence entre les personnages. Tout le monde est là, le bébé aussi, sans compter l'apparition surprise et assez mauvaise de la mère de Ben et Danny.

Note : 2/10. En bref, un premier épisode pas drôle, malgré la sympathie d'un Jean Luc Bilodeau qui tente de faire ce qu'il peut.

Commenter cet article