Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Baby Daddy. Saison 2. Partie 1. BILAN.

5 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Baby-Daddy-Season-2.jpg

 

Baby Daddy // Saison 2. Episodes 1 à 15 (Partie 1).
BILAN


Baby Daddy n'est pas ce que l'on peut communément appeler une très bonne comédie. Cependant, en pleine période estivale, il n'y a pas grand chose du genre à se mettre sous la dent et du coup, on a tendance à être plus conciliant. D'autant plus que Baby Daddy est une série assez sympathique derrière quelque chose de prémâché et de pas nécessairement très novateur. La première saison jouait énormément sur le fait que Ben était devenu un père de famille du jour au lendemain sans que l'on ne sache vraiment comment il allait bien pouvoir faire pour continuer à élever sa fille. Et puis tout d'un coup la saison 2 a cherché à rendre le personnage plus mature et l'humour un peu moins enfantin. C'est une idée même si au fond tout n'est pas réussi. Je dois avant toute chose dire que j'ai largement préféré cette seconde saison à la première, ne serait-ce que pour la sympathie des personnages et la dynamique bien moins mécanique des épisodes. Le tout est un peu plus spontané sans pour autant être exceptionnel non plus.

Le casting de Baby Daddy est assez correct finalement mais je ne trouve pas qu'il soit nécessairement bien mis en valeur. Disons qu'il y a quelque chose qui manque, qui ne colle pas toujours. Le créateur, Dan Berendsen, ne fait donc pas toujours bon usage de ses personnages et de son casting. Le truc c'est que la série joue parfois sur trop de tableaux différents et l'on ne sait plus vraiment où donner de la tête. Il y a des dialogues assez sympathiques, amusants voire même drôles et puis d'un seul coup, sans prévenir, la série retombe dans ses travers. L'humour n'est pas gras comme une sitcom de Chuck Lorre mais peut-être parfois un peu trop lisse, trop classique, trop passe partout. J'ai donc un peu les fesses entre deux chaises avec Baby Daddy. D'un côté j'aime bien, surtout que la dynamique personnage est un peu plus palpable cette saison. D'un autre côté je trouve le tout un peu moins intéressant, moins dynamique. Les histoires que les personnages nous racontent manque donc d'un ingrédient essentiel et c'est bien dommage. La saison 2 devait être différente de la première.
Baby-Daddy-5-550x366.jpgEt c'est ce qu'ils vont faire en exploitant un peu plus les personnages et non plus les personnages autour du bébé. Le bébé n'est plus vraiment l'essence même de Baby Daddy alors que le titre de la série et le postulat de bases laissaient à penser que ce serait le cas tout le temps. Certes, le bébé n'est pas oublié, mais c'est le problème de toutes les séries du genre. On a déjà eu le même coup dans Up All Night qui dans un premier temps a mis le bébé au centre de son histoire pour petit à petit s'en affranchir et développer d'autres choses. Cette saison était également celle du triangle amoureux. C'est gentillet et mignon comme tout. Cela donne l'occasion à Ben et à Danny de développer leurs personnages de façon différente. Baby Daddy ne veut donc pas qu'être une comédie paternaliste, mais aussi une comédie un poil romantique sur les bords. Alors certes, ce n'est pas parfait mais c'est l'une des choses qui a le plus réussi à cette première partie de saison 2. Danny aime Riley, Riley aime Ben et maintenant Ben commence à apprécier Riley, mais Riley a trouvé du réconfort dans les bras de Matt Dallas.

J'aime bien le fait que Baby Daddy s'intéresse à faire des réunions Kyle XY. Ce n'est pas forcément original mais disons que cela me ramène quelques années auparavant. Jean Luc Bilodeau va même retrouver son père de Kyle XY dans un épisode de la série. Bref, Matt Dallas post-coming out joue donc le rôle d'un hétéro. Afin de se donner un peu plus de crédiblité, le jeune homme s'est laissé pousser la barbe. Pour en revenir au triangle amoureux qui nous anime dans cette première partie de saison, je pense cependant qu'ils auraient pu aller encore un peu plus loin dans le registre et nous faire rire différemment. Disons que cela a peut-être trop traîné cette histoire. Ils ont déjà eu 15 épisodes à remplir (et je ne sais pas encore combien d'autres après) alors du coup, il fallait aussi étirer les intrigues. Fort heureusement que le 2.15 va venir un peu faire le tri dans tout cela afin que l'on évite clairement de s'ennuyer trop longtemps. Sans être parfaite, Baby Daddy finie par devenir une petite série divertissante sans forcer les traits.
1833931.jpgCe qu'il y a de bien c'est que cela se déguste sans trop réfléchir. C'est parfois amusant, parfois beaucoup moins, mais globalement tout le monde est sympathique et donne envie de revenir semaines après semaines. Malgré tout, j'ai mis quelques réserves sur quelques idées de la saison que je n'ai pas trouvé aussi bonnes qu'elles auraient pu l'être. C'est dommage mais l'on ne peut pas changer le monde. De plus, Baby Daddy cherche certainement avant tout à nous offrir un message positif de la parentalité à cet âge là. On ne peut pas dire que Ben soit le père le plus expérimenté (comme tous les pères lors de leur premier enfant de toute façon). Les relations entre chacun prennent donc un peu plus de place et plus d'intérêt dans cette seconde saison. L'ajout de nouveaux personnages à permis aussi d'injecter de la nouveauté et de la fraîcheur dans Baby Daddy ce qui n'était pas une mauvaise idée. Les blagues ne sont donc pas aussi redondantes que dans la première saison et le plus est beaucoup plus léger et amusant. Comme le dit la citation, plus on est de fous, plus on rit.

Note : 5/10. En bref, une comédie gentillette qui a fait évoluer ses personnages. Malgré des intrigues un peu longue le tout inspire la gentillesse et la positivité. En plein été c'est ce dont on peut avoir besoin.

Commenter cet article