Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bad Education. Saison 2. BILAN (UK).

23 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

uktv-bad-education-2.jpg

 

Bad Education // Saison 2. 6 épisodes.
BILAN


Ce que j'avais aimé avec la première saison de Bad Education c'est le fait que cette série était parvenu à me faire rire avec un univers beaucoup trop peu exploité dans les comédies : les professeurs. La première saison était réussie et les américains avaient même voulu en faire un remake (sans dépasser le stade du script, fort heureusement). Je ne sais pas si cette comédie de BBC Three aura droit à une saison 3 (mais pour le moment c'est bien parti bien les audiences) mais en tout cas j'en ai envie. Les six épisodes de la saison 2 étaient drôles, pas toujours bons mais toujours drôles. Je pense par exemple au premier épisode de la saison qui est à mon avis l'un des plus faibles de la saison 2. Bourré de répliques particulièrement drôles, le problème est que justement ce n'est qu'un enchainement de répliques. Quelques piques à Michael Bublé plus tard, on se rend compte que l'on a ri et que l'on a encore plus envie d'en voir. Nous suivons toujours les aventures de Alfie Wickens, un professeur un peu gosse sur les bords à qui il arrive toujours tout un tas de merdes.

Et ce pour le meilleur. Jack Whitehall (qui est aussi le créateur de la série) est drôle et bon dans son rôle, d'autant plus quand il fait des grimaces étranges avec son visage. Je me demande sincèrement comment Bad Education peut évoluer après avoir exploité un peu tous les filons du genre. On a déjà eu tout un tas de sujets exploités durant la première saison et maintenant dans la seconde. J'ai bien aimé l'épisode "The American" par exemple qui était un exemple parfait de ce que Bad Education peut faire d'amusant tout en n'était pas non plus qu'un enchainement de gags. Il y a également "Fundraiser", le dernier épisode de la saison qui associe tout un tas de bonnes choses comme de la bonne musique (et j'ai même aimé le petit concert public - comme les Knotslip, le remake des Slipknot -) et puis quelques scènes amusantes comme le car wash par exemple. La relation entre Wickens et ses élèves est vraiment réussies. C'est drôle et ils sont devenus une vraie bande d'amis.
capture-38950-.jpgDurant la première saison on était beaucoup plus dans le registre de l'école et maintenant dans celui du grand bordel assez cocasse dans son ensemble. On peut tout de même rire de certaines choses comme du fait que Wickens découvre que la directrice de l'établissement dans lequel il travaille couche avec son père (la scène dans le château gonflable par exemple était assez drôle). On peut tout de même s'attendre à une saison 3 particulièrement réussie quand l'on voit à quel point le cliffangher était drôle, de même que cette histoire de mariage qu'il y a à venir par la suite. Sauf que six épisodes c'est assez juste tout de même pour développer quelque chose dans une comédie. Surtout dans une comédie où l'on passe plus de temps à s'amuser qu'à réellement raconter quelque chose. Même quand le sujet est sérieux ("The Funeral"). Après, c'est aussi ce qui fait le charme de Bad Education. Il n'y a pas besoin d'énormément de choses pour s'amuser et la série parvient à nous le démontrer avec une certaine efficacité.

"Sometimes you don't get the credit you deserve, you're a bit funny looking but you're like Niall from One Direction. Without you, there isn't a band!"

Je pense sincèrement que Bad Education est l'une des meilleures comédies anglaises qu'il soit donné de voir en ce moment. Depuis deux saisons elle a trouvé son rythme et elle a su se renouveler au travers des thèmes qu'elle aborde. Le talent de Jack Whitehall est déjà reconnu en Angleterre où il est reconnu pour ses one-man show. Le truc c'est que cette comédie est parvenue à rendre son personnage particulièrement amusant, un vrai moteur de comédie alors qu'au début, on pouvait largement dire que c'était tout le contraire et que le reste du casting le tirait vers le haut. Durant la saison 2 il s'est mis en avant beaucoup plus et sert alors de ressort comique. Le tout dans un univers particulièrement bien planté.
p01fy1jg_640_360.jpgLe comique de situation dans Bad Education tient souvent de certaines idées assez trash ("Drugs") mais il s'en sort royalement bien. C'est donc un mélange de comédie assez familiale (le côté comédie romantique avec le héros amoureux de la prof de la classe d'à côté, les élèves indisciplinés, etc.) et de l'autre une comédie qui se permet clairement tous les langages sans pour autant avoir peur de qui que ce soit. Fort heureusement qu'en Angleterre il n'y a pas le PTCA. Cette horripilante association qui n'arrête pas de dire aux séries trop offensantes qu'elles doivent se calmer avec les gros mots. C'est une comédie déjanté et la saison 2 va encore plus loin. Parfois un peu trop mais globalement je n'ai pas été déçu. J'ai bien ri et c'est ce que je venais chercher du coup… comment dire non à une saison 3 ?

Note : 6/10. En bref, une comédie amusante et extravagante.

Commenter cet article