Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Banshee. Saison 2. Episode 1. Little Fish.

12 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-12-17h16m22s200.jpg

 

Banshee // Saison 2. Episode 1. Little Fish.


L’an dernier, j’ai regardé la première saison de Banshee semaine après semaine sans avoir la conviction que cela puisse devenir une très bonne série et puis tout d’un coup, une fois passé la première partie de la saison, tout s’est enchainé à une vitesse folle et les épisodes sont devenus très solides et surtout fluides. De plus, la mythologie que la série tentait d’installer prenait enfin son sens et du coup, tout cela s’était achevé dans un final à grand renfort de coups de poings et de chorégraphies plutôt bien exécutées. Ce n’est donc pas sans une certaine appréhension que j’ai débuté cette seconde saison. Disons que j’avais plus ou moins peur que cela ne soit pas aussi bon. C’est une peur légitime. Cet épisode était presque intégralement dédié à ce qui s’était passé dans le final de la première saison ce qui permet entre autre de faire plus ou moins le bilan de la première saison tout en introduisant de nouveaux éléments. Et notamment l’agent Jim Racine incarné par l’excellent Zeljko Ivanek. Ce dernier, un incrusteur en série très connu, trouve ici un rôle à la mesure de son talent. Il était tout simplement parfait du début à la fin, entre son envie de réponse et son addiction à la cigarette qui devient déjà un énorme gimmick.

Nous allons le suivre durant toute cette saison au travers de l’enquête qu’il mène ce qui s’est passé dans le final de la saison 1. Ce personnage apporte beaucoup à ce début de saison et pas seulement de la fraîcheur. C’est aussi un personnage qui permet d’aller de l’avant et de revenir sur la première saison sans pour autant faire de la redite. Ce n’était pas facile mais cela fonctionne très bien. Notre héros dans toute cette histoire reste Lucas Hood qui a réussi durant la première saison de Banshee à se construire un vrai univers en tant que shérif de Banshee. Ce que la série sait très bien faire c’est bien évidemment tout ce qui a de près ou de loin à voir avec le combat (notamment à mains nues) et le sexe. Il y a notamment une petite scène de sexe avec Odette Annable dans cet épisode qui était assez cocasse. Mais une fois n’est pas coutume de toute façon. Et Banshee nous a déjà prouvé par le passé que ses personnages étaient tous très libérés de ce point de vue là. Il faut dire que l’on est sur Cinemax, une chaine qui diffusait notamment Femme Fatale, une série adapté de la revue du même nom.
vlcsnap-2014-01-12-17h17m51s62.jpgBref, cet épisode ne cherche pas forcément à faire la fine bouche sur quoi que ce soit. On a donc quelque chose qui nous ait plus ou moins balancé comme un gros pâté dans une flaque et à nous de récupérer toutes les petites gouttelettes. Mais finalement, avec l’introduction de Racine, Banshee cherche aussi à affiner son propos. Ce n’est pas toujours très bien fait (notamment car il y a certains moments où l’épisode casse son rythme et c’est dommage) mais globalement cela fonctionne avant tout car Racine n’est pas là pour jouer au gentil. Il va falloir par ailleurs retour Rabbit qui, bien évidemment, n’est pas mort. Je ne sais pas si c’est une très bonne idée de faire durer le plaisir autour de Rabbit. Bien que ce fût un méchant passionnant à suivre durant la première saison, c’est presque dommage de rester sur lui. Mais Racine intègre parfaitement l’univers de Banshee. Le seul problème de cet épisode ce sont à mon humble avis les flashbacks. Disons que ce n’est pas du tout ce que la série a réussi le mieux.

Mais cet épisode parvient malgré tout à traiter du personnage de Carrie à merveille. Il faut bien avouer que Ivana Milicevic est excellente elle aussi. Le casting ne paye pourtant pas de mine mais il reste tout de même très efficace et intéressant. La série sait quoi en faire, peu importe les circonstances. Malgré tout, je trouve que cet épisode manquait légèrement de punch. La fin de la première saison nous avait habitué à tellement plus frappé que du coup j’attends plus ou moins la même chose maintenant.

Note : 6/10. En bref, une reprise intéressante qui ne cherche pas à éluder ce que la première saison a fait mais au contraire à bâtir quelque chose en prenant tout cela en compte.

Commenter cet article