Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Banshee. Saison 2. Episode 2. The Thunder Man.

19 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-19-13h10m11s97.jpg

 

Banshee // Saison 2. Episode 2. The Thunder Man.


Je pense sincèrement que la force de Banshee est de ne pas tout nous balancer tout de suite. La série prend donc son temps avec ses personnages et ses histoires, ce que je trouve de remarquablement bien réussi d’ailleurs. Cependant, je trouve tout de même dommage le fait que la série prenne autant de temps pour nous parler de sexe. Je ne dis pas que le sexe ne se marie pas bien avec la violence puisque c’est tout le contraire mais disons de voir Rebecca se masturber n’était pas utile au récit. Le parallèle entre Hood et Anna au début de l’épisode n’était pas forcément plus utile non plus. Mais il y a toujours cette manière de raconter l’histoire que je trouve assez intéressante. La série nous plonge petit à petit dans son histoire, ponctuée par quelques scènes de combat plutôt maitrisées (c’est d’ailleurs l’un des gros atouts de Banshee à mon humble avis). Cette semaine, Mrs. Hopewell va également être condamnée à 30 jours de prison, tout cela permet donc encore plus de nous plonger dans l’univers de violence de la série. Le parallèle fait avec Hood était judicieux bien que le périple soit différent.

L’épisode s’entiche également à nous montrer que Carrie n’a pas changé et qu’elle est toujours un peu Anna. Banshee mélange ses thématiques tout en restant autour du monde de la violence acerbe et froide. Il y a presque un côté violence gratuite dans le sens où il n’y a pas besoin que cela soit cohérent dans l’histoire pour que des gens se pénètrent ou bien se frappent. Rebecca va de son côté être kidnappée par les Longshadows. Le problème des réserves indiennes sur le territoire américain est légion. C’est utilisé dans énormément de séries mais étrangement, je trouve que Banshee est celle dans lequel cela se prête le mieux. La série s’éclate tout simplement avec cette histoire, sans pour autant aller au bout. Cela va nous emmener à une très bonne scène de combat menée par notre héros, Hood. D’ailleurs, je me demande si cette scène de combat n’est pas l’une des meilleures que l’on ait pu voir dans la série (si ce n’est la meilleure). Elle est maitrisée, soignée, parfaite tout simplement. Du coup, avec ce genre de scènes on oublierait volontiers toutes les facilités scénaristiques, le sexe à outrance, etc.
vlcsnap-2014-01-19-12h49m53s205.jpgCar oui, Banshee ce n’est pas très soigné au niveau de l’écriture, mais fort heureusement que l’on ne se concentre pas que sur une histoire afin que l’on ait l’impression d’être ailleurs que dans un vieux Direct to DVD pas très potable. Je pense que l’une des meilleures idées scénaristique de la saison est le fait que des gens commencent enfin à questionner le passé de Hood. C’est aussi l’un des trucs qui était l’un des plus intéressants de la première saison (le fait que Hood cache tout un tas de choses pas très reluisantes). Cette saison 2 de Banshee débute donc dans la confusion parfois, dans l’action maitrisée et dans le sexe mais pour ce dernier point, bien que cela ne soit pas dérangeant à proprement parler, cela n’a pas toujours d’utilité. On sent presque l’envie des scénaristes de boucher quelques trous afin de tenir près de 57 minutes d’épisode. Un reproche pesé car ce n’en est pas tant un finalement.  Bref, j’ai déjà bien envie de voir la suite, surtout que on nous a introduit pas mal de très bonnes choses dans ces deux premiers épisodes qui méritent d’être développées.

Note : 6.5/10. En bref, plutôt efficace mais surtout bon pour un combat brillant en fin d’épisode.

Commenter cet article