Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bates Motel. Saison 2. Episode 1. Gone But Not Forgotten.

6 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bates Motel

vlcsnap-2014-03-05-20h39m30s121.jpg

 

Bates Motel // Saison 2. Episode 1. Gone But Not Forgotten.


Après une première saison plutôt réussie, Bates Motel est enfin de retour. Ce que j’aime bien dans cette série se retrouve encore une fois présent dans ce premier épisode. A la fois la folie de Norma mais aussi le côté très étrange et mystérieux de Norman. A la fin de la saison précédente, beaucoup de choses s’étaient déroulées et tout cela avait bien évidemment pour but de ternir un peu plus le monde des Bates. Cet épisode devient d’autant plus excitant quand les secrets du début de la série sont en train petit à petit de refaire surface. Sans compter qu’il y a de nouveaux meurtres dans les parages qui ont de quoi donner encore pas mal de fil à retordre au shérif du coin. Mais que fallait-il réellement attendre de cette reprise ? Parfois j’ai l’impression que la première saison se suffisait et que la suite c’est prendre le risque de trop en raconter sur Norman en tuant le mythique personnage et cette auréole de mystères qui l’entoure. N’ayant pas boudé mon plaisir devant cet épisode, je dirais que pour le moment ce drame n’est pas encore arrivé. Grâce notamment à Vera Farmiga. Cette dernière est toujours aussi éblouissante et offre à la série un atout non négligeable.

Ce n’est pas qu’un simple atout psychologique, c’est aussi un atout charismatique. L’actrice est tout simplement sensationnelle dans ce qu’elle entreprend et c’est merveilleux. Sa crise de nerf face au conseil municipal était un grand moment. Cela fait partie des moments de folie du personnage qui vont très certainement causer sa perte par la suite mais bon, on n’en est pas encore là. Et puis à côté d’elle il y a Freddie Highmore sous les traits de Norman. Je dois avouer qu’au début je n’étais pas nécessairement le plus grand fan de la prestation de l’acteur mais petit à petit il a réussi à me convaincre et surtout à me faire peur. Il y a derrière ce côté innocent un regard noir qui en dit très long sur le personnage. Mais ce qu’il y a de mieux dans Bates Motel c’est la relation entre Norman et Norma. Cela donne pas mal de très bonnes choses et notamment celle où Norman commence à dévoiler sa petite soirée avec Miss Watson. Norman n’est pas quelqu’un d’encore suffisamment mûr pour comprendre tout ce qui se passe dans sa tête mais je dois avouer que c’est assez marrant de voir sa mère tenter de le préserver encore et toujours sans tenter de le soigner.
vlcsnap-2014-03-05-20h35m40s123.jpgCar le problème de Norman finalement c’est que sa mère l’a bercé d’illusion. C’est donc pour cela qu’il n’a jamais vraiment pu se faire à la mort de sa mère comme l’on peut le voir dans Psychose. Norman est un personnage névrosé et le pauvre ne va certainement pas aller mieux rapidement. Notamment quand à la fin de l’épisode, Bradley demande de l’aide à Norman alors qu’elle vient de tuer celui qui aurait apparemment tué son père. Je me demande comment Norman, baignant déjà dans le sang depuis des années, va réussir à aider Bradley sans encombre. Car je suis persuadé qu’il y aura une anguille sous roche. Pour en revenir à Bradley, j’ai adoré l’idée qu’elle tue quelqu’un. C’était une manière pour Bates Motel de faire évoluer le personnage et de nous montrer que Norma avait bien raison, qu’il y a des cadavres dans les placards de tout le monde dans cette petite ville. Finalement, cet épisode était réussi et permet de conclure en partie la première saison tout en nous lançant vers de nouvelles opportunités. Que dire de plus si ce n’est que j’ai hâte de voir la suite.

Note : 7/10. En bref, un retour efficace et assez bien construit pour Bates Motel.

Commenter cet article