Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bates Motel. Saison 2. Episode 5. The Escape Artist.

3 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bates Motel

vlcsnap-2014-04-03-14h07m37s120.jpg

 

Bates Motel // Saison 2. Episode 5. The Escape Artist.


Cet épisode était certainement l’un des épisodes les moins palpitants de la saison 2 et pourtant, j’ai malgré tout trouvé quelques qualités à l’épisode. Notamment chez Norma. Cette dernière est vraiment le personnage principal de la série alors que pour tout le monde cela devrait être Norman. Mais disons que Norma est celle qui tient le plus la route quand il s’agit d’aider sa famille à s’en sortir. Elle tente d’être là pour les gens qu’elle aime et ce même si au fond elle est complètement ravagée. Pas dans un sens psychiatrique mais psychologiquement. On sent qu’elle a du mal par moment à tout gérer. Il faut dire que la famille Bates n’est pas très stable non plus. Mais le personnage de Caleb a amené une tornade dans la vie de Norma alors que cette dernière tentait de se reconstruire. Sans compter sur le fait que tous les gens qu’elle rencontre se trouvent être des malfrats ou des gens qui ne lui veulent pas vraiment du bien. Vera Farmiga est fabuleuse, radieuse et même touchante. Elle est tout ça à la fois et même plus encore. Mais cet épisode revient avant tout sur la relation entre Emma et son jeune garçon, tout propre sur lui si ce n’est qu’il vend de l’herbe. Le moment le plus intéressant est certainement celui où Emma pose une question au sujet du sexe à Norma. C’est un peu comme si cette dernière savait déjà tout.

Il faut dire qu’avec son frère, elle a du en apprendre des choses. Sans compter sur son mari violent. Elle n’a pas eu une belle vie Norma mine de rien, que cela soit d’un point de vue des relations qu’elle a entretenu (même le flic l’an dernier se trouvait être un vrai cinglé) ou encore avec ses enfants. Elle n’est pas heureuse. Pour en revenir à la scène entre Emma et Norma, je crois que c’est l’une des plus belles scènes de la saison. C’est aussi une manière pour Bates Motel de nous montrer qu’il n’y a pas que les mystères qui comptent mais aussi les émotions de se personnages. C’est très bien travaillé et l’on a envie d’en voir encore plus, tout simplement. C’est en tout cas ce que j’ai envie de voir dans cette série en plus de l’aspect plus fou et mystérieux de chacun. De toute façon, il est difficile pour Norma de parler de sexe. Comme je le disais elle n’a pas eu une vie heureuse et elle ne peut pas garder de bon souvenir de ses premières expériences sexuelles (puisque c’était avec son frère). La question d’Emma était innocente mais cela ne va faire que remonter de vieux mauvais souvenirs chez Norma. La pauvre, elle ne méritait vraiment pas ça. Mais Emma n’y peut rien non plus.
vlcsnap-2014-04-03-14h18m31s8.jpgDe son côté, Dylan fout plus ou moins sa vie en l’air. Maintenant qu’il a appris que son père n’était qu’une ordure et en plus de ça son oncle, le pauvre ne sait plus quelle place il a dans ce monde. Du coup, Bates Motel tente de nous engloutir un peu plus dans cette intrigue de trafic de drogue. Ce n’est pas ce que la série fait de mieux. Je dirais même que c’est ce qu’elle fait de plus ennuyeux. Pourtant au milieu de tout ça Dylan pose les bonnes questions et le personnage se retrouve dans une situation des plus intéressantes. Dommage que le but ne soit pas de creuser un peu plus le danger. Et ce n’est pas en faisant en sorte que Dylan se fasse renverser par une voiture qui va changer grand chose. Ce n’est que mon humble avis. Mais son attitude assez suicidaire va sûrement amener la série à creuser un peu plus le désespoir des personnages. Cette saison 2 s’apparente drôlement à la saison de la grande dépression de tous les personnages de la série. Il y a dans chaque épisode quelque chose qui va donner plus ou moins envie de perdre espoir à tous les personnages. Du coup, la série laisse de côté les meurtres et la folie de Norman (ce qui au fond n’est pas une mauvaise idée) pour se concentrer sur d’autres choses.

Le seul intérêt de l’histoire de trafic de drogue c’est certainement l’incendie de la maison du shérif Romero. Cela va permettre à ce dernier de venir habiter au Bates Motel jusqu’au bout de la saison. Son côté fouine va certainement le mener vers de nouveaux indices et à questionner un peu plus la famille Bates. Finalement, cet épisode fonctionne donc plutôt bien dans son ensemble. En laissant plus ou moins de côté Norman, le tout prend une forme qui le plait. L’histoire de Norman et de Cody n’est pas ce que j’ai préféré dans l’épisode de toute façon. Et puis on ne peut pas dire que cela ait énormément de potentiel non plus. Le seul intérêt est que Cody sait pour les problèmes de Norman, qu’elle a eu un père violent et qu’elle a couché avec Norman. Le reste…

Note : 6.5/10. En bref, malgré quelques faiblesses, l’épisode fonctionne grâce à son implication émotionnelle.

Commenter cet article

delromainzika 03/04/2014 17:27


Oui mince, l'article que j'ai lu sur Christine Boutin ce matin m'a embrouillé l'esprit lol

4evaheroesf 03/04/2014 17:10


Tu veux dire que Norma a été violée par son frère et non son cousin.