Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Beauty and the Beast. Saison 2. Episode 6.

12 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-11-15h20m27s157.png

 

Beauty and the Beast // Saison 2. Episode 6. Father Knows Best.


A la fin de l’épisode précédent, Cat découvrait enfin qui est son vrai père. Une révélation qu’il était temps de faire. Cela va permettre à Cat de faire face à son père dès le début de « Father Knows Best » et de développer tout un épisode autour de cette histoire. Ce que j’ai cependant du mal à comprendre c’est pourquoi la série veut rendre le tout aussi important alors que finalement le père de Cat n’a rien du bon personnage. Il y a de bonnes idées certes, notamment au travers de l’histoire des Beast mais franchement, ce n’est pas autant mon truc que l’histoire entre Cat et Vincent. D’ailleurs, ces deux là retrouvent peu à peu la dynamique que l’on avait laissé la saison dernière. Mais cet épisode est également là pour nous introduire la première Beast. C’est la première fois qu’une Beast est une femme.Il s’agit de Tori incarnée par la très charmante Amber Skye Noyes. Cela reste un cliffangher plutôt efficace même si la série ne cherche pas vraiment à surprendre les téléspectateurs.

Ce qu’il y a de bien avec Beauty and the Beast c’est que je n’attends pas grand chose de cette série mais par moment elle parvient à me satisfaire. Du coup, je dois avouer que je suis plutôt content de voir que les choses évoluent dans la bonne direction. Cat veut savoir le rôle que son père a joué dans sa vie et surtout pourquoi tout cela a évolué dans ce sens là. J’aime bien que la série ne cherche pas non plus à tout nous révéler d’un coup. Cela aurait été un peu trop garni et je n’aime pas les épisodes qui en font des caisses. Du coup, pendant ce temps Vincent va devoir neutraliser une Beast importante. Voilà quelque chose qui permet d’ajouter un peu de piquant dans l’épisode et surtout d’éviter de nous ennuyer. Cela rend le tout particulièrement efficace et surtout assez sympathique. Ce que l’on perd cependant dans cet épisode c’est la dynamique que la série tentait de créer avec les cinq premier épisodes entre Tess, Gabe, J.T et Vincent. C’était une bonne dynamique et cet épisode ne l’utilise pas aussi bien que les précédents.
vlcsnap-2013-11-11-15h07m58s90.pngNotamment car Gabe et Tess semblent être en retrait. Je sais bien que l’histoire du père de Cat est importante et qu’il fallait lui donner du temps d’antenne mais le fait que est que pour le moment l’agent Bob Reynolds n’a pas réussi à délivrer tout ce que l’on peut attendre de lui. Finalement, ce nouvel épisode de Beauty and the Beast associe pas mal de bonnes choses mais ne les développe pas toujours aussi bien que prévu. Ce qu’il y a de bien malgré tout là dedans c’est que l’on ne s’ennui pas (malgré quelques passages à vide au milieu de l’épisode). Cela rend le truc beaucoup plus plaisant et efficace. Qu’attendre de plus ? Rien du tout. En sachant que cette seconde saison aura droit à 22 épisodes (et sera sans aucun doute possible la dernière de la série vu les audiences), j’ai déjà quelques réticences face à ce que la série peut faire ailleurs. Disons que cela manque légèrement de finesse. Enfin, ce n’est que mon humble avis bien entendu. Et puis le potentiel est toujours là.

Note : 4.5/10. En bref, un épisode légèrement décevant.

Commenter cet article