Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Beauty and the Beast. Saison 2. Episodes 7 et 8.

28 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika

vlcsnap-2013-11-28-02h13m23s4.png

 

Beauty and the Beast // Saison 2. Episodes 7 et 8. Guess Who’s Coming to Dinner ? /  Man or Beast ?.


La série ne va pas revenir avant janvier, il me fallait donc vous en parler. Et ces deux épisodes étaient plutôt bons et surprenants. Je ne m’attendais pas du tout à ce que « Guess Who’s Coming to Dinner ? », épisode spécial de Thanksgiving de Beauty and the Beast, intègre Bob. Disons que ce dernier et accessoirement père de Cat ne nous a jamais prouvé qu’il était prêt à s’impliquer dans la vie de sa fille. Mais en tout cas je dois avouer que j’ai beaucoup aimé cet épisode. Nous enfermant chez Bob avec tous les personnages de la série, nous allons passer un Thanksgiving un peu différent. Surtout que Cat aimerait bien que son père l’aide à retrouver celui qui s’occupe d’une Beast (donc de Vincent). Tout téléspectateur de Beauty and the Beast sait très bien que l’agent responsable de Vincent est Bob, le père de Cat, mais tout le monde ne le sait pas encore et va rapidement le découvrir par la suite. J’ai trouvé cette manière de développer l’histoire plutôt intelligente et amusante. Surtout qu’il n’y a qu’un seul lieu, parfait pour que les esprits s’échaudent. En tout cas, cela fonctionne à la perfection.

Cet épisode était l’un des meilleurs que Beauty and the Beast ait pu nous offrir depuis un bon bout de temps. J’ai bien aimé aussi les rapprochements entre Tess et J.T. Je ne dis pas que j’attendais ça mais disons qu’il fallait briser la glace. Depuis le début de la série j’ai l’immersion que Tess est amoureuse de Cat. Et la tonne de sous entendu lesbien lors des premiers épisodes de la série n’avait pas vraiment réussi à me faire changer d’avis. Mais il fallait enfin fixer le personnage même si bon, les sous entendus peuvent très bien rester. J.T. et Tess forment un duo assez mignon même si ce n’est pas ce que Beauty and the Beast a fait de plus intéressant non plus. Il y a bien d’autres trucs à voir ailleurs encore. Et puis il y a Bob qui tente d’entrer dans la vie de sa fille, en faisant des remarques sur ses choix, etc. Cela aurait pu être fait avec plus de finesse mais bon, la série ne s’en sort pas trop mal nous plus quant à s’agit de nous amuser. La place de Tori est intéressante elle aussi, surtout que cette dernière n’est pas nécessairement la plus gentille de l’histoire.
vlcsnap-2013-11-28-01h50m33s125.pngFinalement, « Guess Who’s Coming to Dinner ? » fait quelque chose d’intéressant avec les personnages de la série afin d’aller vers une première conclusion de l’intrigue de cette seconde saison. Il fallait attendre « Man or Beast ? » pour que les choses prennent une ampleur différente par la suite. Mais est-ce que finalement Vincent n’est-il pas plus Beast qu’homme ? C’est la question que l’on peut légitimement se poser et que l’épisode tente de poser avec un certain intérêt. En tout cas, je n’ai rien à redire de ce point de vue là, les choses fonctionnent à la perfection. Mais je ne sais pas vraiment pourquoi Beauty and the Beast cherche à aller dans cette direction avec Bob. Il aurait très bien pu se rendre compte qu’il doit aide sa famille et être derrière Cat mais il ne va l’être qu’en partie. Car s’il était un méchant depuis le début de la saison, il va enfin nous avouer pourquoi il a tenté de tuer tous les Beasts. Une révélation trop pâteuse et simpliste à mon goût. Mais ce n’est pas ce que la série veut faire avec lui. Je trouve ça tellement décevant. En même temps, je n’attendais pas grand chose du mid-season finale non plus.

Pour tout vous dire, la dynamique de groupe que Beauty and the Beast a créé ailleurs (Cat, Vincent, J.T, Tess, Gabe) est ce qu’il y a de plus intéressant en plus de notre couple vedette. Du coup, on se retrouve avec une série qui parfois a du mal à associer ce qu’elle fait de mieux avec une intrigue secondaire comme Bob ou encore Tori. Mais le fait que ces deux épisodes s’éloignent de la mécanique procédurale de la série afin d’arriver au bout d’une conclusion était une très bonne idée. Maintenant, je me demande vraiment comment Beauty and the Beast va rebondir tout ce qu’elle a pu faire depuis le début de la saison. Il y a de bonnes idées ici et là mais il ne faut pas non plus tomber dans les facilités de comptoir ou encore revenir à ce qu’elle pouvait faire de plus ennuyeux il n’y a pas si longtemps que ça. La saison 2 aura donc été laborieuse en grande partie en espérant que la seconde partie (qui sera sans conteste la dernière de la série) soit plus convaincante.

Note : 7/10 et 5.5/10. En bref, deux épisodes différents mais un premier très solide, bien ficelé associant ce que Beauty and the Beast sait faire de mieux. Le second, plus mécanique ne va pas forcément là où l’on aimerait qu’il aille.

Commenter cet article