Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bedlam. Saison 1. Pilot.

9 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-02-09-11h18m17s42.png

 

Bedlam // Saison 1. Episode 1. Cohabitants.


Nouvelle série anglaise diffusée sur Living TV, une série dont personne n'a entendu parler et que j'ai donc découvert à la cuillère. J'ai vu ce pilot, je l'ai trouvé sympathique mais sans plus, disons que ça manque cruellement de moyen et d'un casting plus convainquant. Theo James, un acteur que j'avais jamais vu auparavant joue le héros de cette série surnaturelle alias Jed Harper.
Jed Harper débarque à Bedlam Heighs, un ancien hôpital psychiatrique transformé par sa cousine en appartements à louer. Il voit des fantômes et doit sauver sa cousine.
On part d'une histoire simple et classique, cette idée des fantômes est déjà très exploitée au cinéma et dans les séries télé. Loin d'être un revival au masculin de Ghost Whisperer, Bedlam se laisse porter par son côté plus jeune, plus dans le moment. Reste que cette première histoire était quand même trop facile dans son exécution et sa résolution finale. J'aurais aimé qu'on complique un peu l'affaire et qu'on étale peut être ça sur deux épisodes histoires de laisser le temps de s'imprégner de l'univers des personnages.
Ensuite il y a les personnages. Tout d'abord Jed Harper, le héros, il est charismatique et ambivalent, il fait un peu tout sur l'épisode. Dans un sens c'est bien car au moins on lui laisser quand même pas mal de choses et il fait un peu office d'électron libre. J'aime bien. La scène d'ouverture de l'épisode, assez cheap en soit reste prenante et m'a donner envie de voir la suite, ce fût le cas et j'en ressors pas trop déçu au final. Ensuite il y a Warren, ce personnage est mystérieux, on sait pas trop. Il y a une sorte de cliffangher à la fin de l'épisode j'ai l'impression mais je ne sais pas trop quoi en penser. Pour Ryan, sa relation avec Molly c'est assez pesant dans l'épisode. Molly va sûrement s'émanciper du personnage dans la suite de la série pour éviter les répétitions. Et enfin Kate, c'est une personnage sympa. Voilà, un casting en fait qui reste sympathique, bon enfant, sans prise de tête.
Alors au final, Bedlam c'est assez laid visuellement parlant et le casting n'est pas le meilleur du monde mais il a ce côté attachant et sympathique qui fait qu'on a envie d'aller plus loin. Même si ça boite souvent et que c'est assez lorgner sur les bords, Bedlam peut très bien passée pour un bon petit guilty pleasure de 40 minutes par semaine.

Note : 3.5/10. En bref, c'est honorable et pas détestable. Il faut aimer le genre. C'est parfois long et d'autres fois plus entrainant. Pour une petite (voir minuscule) production, on est dans le correct mais bon... voilà quoi...

Commenter cet article