Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Being Human US. Saison 1. Episodes 7 et 8.

14 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-03-14-00h58m37s159.png

 

Being Human US // Saison 1. Episodes 7 et 8. I See Your True Colors...and That's Why I Hate You / Children Shouldn't Play with Undead Things.


Je deviens de plus en plus adepte de Being Human, version américaine, puisque la version originale je ne l'ai jamais vu. Honte à moi, les fans de la série originales, vous pouvez aller me lapider dans les commentaires, c'est mérité. Bref, de ces deux nouveaux épisodes ressort encore une fois un effort, les scénaristes mettent le paquet et le premier épisode de ces deux ci était vraiment bien fichu, avec de l'humour et des personnages au top de leur forme. Au final, c'est bien ce que j'attends de cette série, qu'elle me divertisse avec du fantastique, qu'elle raconte une histoire, presque un soap des créatures fantastiques. C'est moyennement réussi sur certains plans mais extrêmement bien fait sur d'autres.

vlcsnap-2011-03-13-23h47m32s12.pngDans le premier épisode, Josh s'en va revoir ses parents qui découvrent un journal de leur fils parlant de loup garous. Un dîner de famille est organisé auquel est convié Aidan sauf que tout ne va pas se passer comme prévu. J'ai vraiment trouvé cette partie de l'épisode très bien faite. On sent que les scénaristes sont à fond, le dîner était une vraie réussite. Je me suis régaler, des mets d'entrée aux fins de plat avec du sang bien sûr mais aussi une belle révélation : Josh avoue à ses parents qu'il est bien un loup garous. C'est une peu une série aux effets gargantuesques, c'est parfois même tellement énorme qu'on ne sait plus quoi dire. Aidan était excellent justement, c'est lui qui doit aider son ami mais au final, il se retrouve à être malade et à se battre dans le jardin avec un autre de ses frères.


Pendant ce temps, la petite Sally se retrouve à tenter de convaincre Bridget (la nouvelle petite amie de l'ex de Sally qui l'a tuée) que son petit ami est un tueur et qu'il ne faut pas lui faire confiance. Les petites scènes avec les deux personnages étaient correctes, on n'a pas tellement à se plaindre le trouve. En effet, Sally reste un personnage intéressant sans trop être présente, sur la réserve pour la suite je pense, vu le cliffangher de l'épisode 8 et puis comme l'ex fait croire à Bridget que c'était un accident, forcément ça ne peut qu'être intéressant. Pendant ce temps, Aidan tente toujours de régler ses différents avec sa communauté, Bishop restant plutôt gentil dans cet épisode d'ailleurs.

vlcsnap-2011-03-14-00h52m03s59.pngMais dans le second épisode, l'ampleur que prend Aidan est totalement différente puisqu'il vient en aide à un jeune garçon persécuté. Cette jeune histoire était plutôt bien déroulée et dévoilée avec intérêt. Je crois que Aidan reste quand même le personnage le plus mystérieux de la série d'un côté, mais aussi celui qui s'ouvre le plus. Le fait que pendant ce temps Josh a une relation très bestiale avec sa petite amie était marrant. Le personnage de Josh est moins débiles mais plus drôle depuis quelques épisodes. Au début j'avais l'impression d'avoir à affaire à un pigeon de première mais au final, il est sauvé par des intrigues intéressantes et mieux fichues. J'espère que la suite que les scénaristes nous réserves pour lui est aussi fun et décalé. Le moment de sa transformation est une crise de rire car bien que la scène se veut sérieuse, le personnage est hilarant.


Au final, de ces deux épisodes ressort une série plus simpliste et digeste. En effet, depuis les deux épisodes précédents je prend goût aux aventures de ces personnages farfelus d'un côté mais terriblement attachants de l'autre. Je ne saurais décrire ce qui m'emporte car au final la série n'a rien de bien originale si ce n'est que de montrer des créatures tenter de vivre la vie de tous les jours. Il y a des facilités dans le scénario mais cela reste sympathique.

Note : 7/10 et 6/10. En ref, Being Human US est devenue une série sympathique qui se déguste comme un vampire boirait du sang à la source.

vlcsnap-2011-03-14-00h59m14s22.png

Commenter cet article