Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Being Human (US). Saison 4. Episodes 10 et 11.

27 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-26-23h28m35s45.jpg

 

Being Human (US) // Saison 4. Episodes 10 et 11. Oh Don’t You Die on Me / Ramona the Pest.


Cette saison 4 de Being Human est vraiment la meilleure de la série. Je ne pense pas me tromper en disant ça et surtout je ne pense pas être le seul à le penser. Ce qu’il y a d’intéressant cependant c’est de voir que les intrigues de la série sont constamment renouvelées et qu’il n’y a apparemment pas de place pour les mauvaises idées. En tout cas, le cliffangher de « Ramona the Pest » me donne particulièrement envie de voir les deux derniers épisodes de la série. Je me demande aussi s’il y a une vraie conclusion. Mais tout commence avec « Oh Don’t You Die on Me ». Aidan et Sally commencent à devenir plus que de bons amis. Il fallait s’y attendre de toute façon après les deux épisodes précédents. C’est une très bonne idée que d’associer les deux personnages et en plus de ça, le tout fonctionne terriblement bien. L’alchimie qu’il y a entre Aidan et Sally donne même lieu à des scènes assez drôles comme celle où Sally possède un homme afin qu’il l’embrasse et qu’il se souvienne d’elle. Bizarre comme manoeuvre mais très efficace. D’ailleurs, ce que j’aime bien chez Aidan c’est qu’il a beau être dans une dynamique de romance, ce n’est pas suffisant. La série veut aussi plus ou moins le mettre en danger.

Du coup, Being Human va le faire en donnant l’occasion à Aidan l’occasion d’être plus ou moins opposé à Kenny. Cela fonctionne terriblement bien et les scénaristes semblent savoir ce qu’ils font. Kenny a beau être quelqu’un de gentil dans la saison précédente, depuis qu’il est devenu un vampire ce n’est plus du tout le temps. Aidan a même l’impression de voir une sorte de Bishop chez lui (et au fond il a bien raison). Pour ce qui est de Josh, ce dernier est choisi par le pack pour devenir leurs leaders. C’est une très bonne idée même si Josh est en train de partir dans tous les sens (notamment dans « Ramona the Pest »). Ce que je trouve d’assez intelligent chez Josh c’est d’avoir transformé le personnage en menace. Petit à petit la saison s’est préparée à transformer le personnage en ce qu’il est devenu actuellement. C’est très bien fait et je ne pouvais pas demander mieux. Le seul reproche que je peux faire à Being Human dans ce cas ci c’est peut-être de ne pas avoir suffisamment forcé le traits dans l’épisode précédent. Forcément, il y a la place de Nora également.
vlcsnap-2014-03-26-23h18m03s123.jpgCette dernière, je l’aime bien. Disons qu’elle est le genre de personnages que l’on a envie d’apprécier. Elle est en plus de ça particulièrement fidèle à son petit ami. Mais cet épisode était tout de même assez étonnant. Mais c’est une très bonne chose que la série fasse ça. Puis vient « Ramona the Pest ». Cet épisode part dans tous les sens. Il y a même des scènes qui apparaissent presque comme si de rien n’était sans que l’on ne se soit préparé. C’est assez impressionnant mais c’est aussi une bonne chose car cela permet de mettre les personnages en danger. A commencer par Sally qui, revenue dans le présent, est maintenant réelle avec un corps. Tout cela, elle va se permettre d’en profiter avec Aidan. Tout cela sert bien évidemment le récit mais sert aussi à faire du fan service à gogo. Je ne savais pas du tout que Aidan et Sally étaient destinés à finir ensemble au début de Being Human mais je dois avouer que c’est une bonne idée. J’en attendais pas moins de la part de la série de toute façon. L’histoire de la pièce secrète n’était pas forcément ce que la série a fait de mieux mais j’ai adoré le moment où Aidan passe à travers un mur.

Disons que la pièce secrète arrive presque trop tard. C’est tout de même étrange de ne la découvrir que maintenant. Mais bon, Aidan qui se transforme en une sorte de Chose Humaine et/ou Hulk, c’était terriblement drôle. Et l’épisode est bourré de moments complètement affolants. Il y a aussi Josh qui part dans tous les sens. C’était tout de même assez drôle et presque touchant à voir. L’histoire de Ramona apporte un peu plus de fun à l’épisode, sans parler de Kenny et Astrid. D’ailleurs, ce que j’ai du mal à comprendre c’est où est ce que Being Human veut en venir avec ces deux là. Astrid est maintenant une fantôme et Kenny n’a qu’une seule envie : se venger sur Josh qui l’a tué elle et le reste du pack. Ce que j’ai du mal à comprendre c’est Nora. Cette dernière est plus ou moins mise de côté même s’il y a toujours des bonnes idées. Finalement, ces deux épisodes font leur boulot mais surtout le second, beaucoup plus fun que le précédent. On sent que l’esprit de la série part dans tous les sens et c’est appréciable. Car au fond c’est tout ce que l’on peut attendre d’une telle série.

Note : 6/10 et 7/10. En bref, deux épisodes très différents. Le confus 4.11 m’a beaucoup plus pour son côté assez fun.

Commenter cet article