Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Being Human (US). Saison 4. Episodes 12 et 13.

10 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-04-10-00h10m41s240.jpg

 

Being Human (US) // Saison 4. Episodes 12 et 13. House Hunting / There Goes the Neighborhood Part III.

SERIES FINALE


Et voilà, Being Human s’achève. C’est dommage même si c’est tout de même intéressant de voir qu’elle s’achève sur sa meilleure saison. Du début à la fin je garde un très bon souvenir de cette saison 4 de Being Human (même si le premier épisode était à moitié raté mais bon, cette série n’a jamais réussi ses premiers épisodes de saison, ce n’est donc pas surprenant). Tout commence donc avec « House Hunting ». Ramona était une très bonne idée pour conclure la saison. Cette dernière est pile poil le genre de personnages qu’il faut pour le téléspectateur et pour le spectacle afin que celui-ci soit beaucoup plus efficace. J’ai toujours été fan des enfants qui sont complètement fous dans les films d’horreur. Ce sont généralement des sources beaucoup plus traumatisantes et cela fonctionne parfaitement. Ramona veut donc que tout le monde reste dans la maison pendant que les autres veulent s’en aller. Ils se rendent compte qu’ils sont aussi les seuls à avoir le problème de quitter la maison. Certes, tout le monde se moque complètement de Ramona et de son destin mais cela permet de rassembler tout le monde et c’est déjà une très bonne chose (surtout que l’on avait tendance à éparpiller tous les personnages dans des intrigues différentes).

Cette année est certainement la saison la plus originale de ce point de vue là et c’est une très bonne chose. Ramona pourrait être vu par certains comme un personnage ennuyeux mais je trouve personnellement que c’est tout le contraire. Dans cet avant dernier épisode elle parvient à faire les choses de façon intelligente. Elle a beau arriver comme un cheveu sur la soupe, il est impossible de ne pas se laisser séduire par cette histoire. Pour ce qui est des personnages en eux même, tout le monde a plus ou moins droit à sa propre évolution. Notamment Josh et Nora dont le couple semble en évolution constante. Revenir pour Josh sur Julia, son amour qui est mort dans la rue, était assez touchant. La série n’oublie pas ce qu’elle a pu développer autour de ses personnages par le passé et c’est une très bonne nouvelle. Surtout que Being Human sait s’y prendre maintenant que l’on est attaché aux personnages. J’ai été assez touché d’ailleurs. Ensuite nous avons Henry qui veut que Aidan se tue. Tout cela était assez amusant et nous emmène par la suite vers « There Goes the Neighborhood Part III ». Sans compter que l’on a Sally.
vlcsnap-2014-04-10-00h30m10s148.jpgSally est de toute façon le personnage le plus intelligent dans Being Human. C’est la seule qui trouve toujours les bonnes idées. Ses deux colocataires n’ont pas grand chose dans le cerveau si ce n’est qu’ils aiment bien se mettre dans la mouise. Mais c’est aussi ce qui a amené à la série certains de ses meilleurs moments. Nous avons aussi la soeur de Josh, Emily, bourrée comme tout et qui crie haut et fort que Josh lui a volé son futur. C’est presque dommage d’aller dans cette direction, surtout que Being Human a le potentiel de faire beaucoup plus. Emily n’est pas très bien exploité mais il faut dire que l’avant dernier épisode est un peu fouillis tout de même. Je trouve ça dommage en plus, surtout que j’aimais bien l’idée de base quand Emily débarque dans l’épisode. Du coup il faut attendre le dernier épisode de la série afin de voir ce que celle-ci a encore en stock pour le téléspectateur. Et elle avait pas mal de bonnes idées. Notamment Aidan. Après que Sally se soit sacrifié, ce dernier est redevenu humain (et forcément Ramona va devenir complètement folle). Le divertissement est au rendez vous et en guise de conclusion, je dois avouer que l’on pouvait pas demander mieux de la part de Being Human.

C’était à la fois drôle (le coup du burger) et touchant (les premiers adieux, le fait que Aidan soit prêt à mourir) cette histoire pour Aidan et Sam Witwer fait les choses de façon intelligente. En tout cas je ne pouvais pas demander mieux de la part de Being Human. Aidan a beaucoup progressé (et ce même si au fond cela n’a jamais été le personnage que je déteste le plus) et cette année son personnage ne m’a jamais exaspéré comme cela a déjà pu être le cas dans les trois saisons précédentes (disons qu’il y avait toujours un très mauvais épisode qui me déplaisait). Encore une fois, Nora et Josh forment un joli petit couple mais sont aussi la faiblesse de Being Human. Je trouve que c’est un peu niais la plupart du temps.

Nora - « Although it would be just like Sally to do something epic right now and rip her way out of your chest. »
Aidan - « Oh my God that would be awesome. »
Josh - « I would love that so much. »

Finalement, Being Human s’achève de façon plutôt positive. Je ne m’y attendais pas nécessairement surtout que cette saison 4 ne s’apparentait pas à une dernière saison à mes yeux (pourtant les scénaristes étaient au courant avant même de commencer la saison). Malgré tout ils ont su apporter une belle conclusion à l’ensemble que cela soit d’un point de vue humoristique ou encore d’un point de vue plus émouvant.

Aidan - « Or maybe the four of us, supernaturally cursed as we were, moved into this house for one sole purpose. To bring you down. »

Note : 6.5/10 et 8/10. En bref, belle conclusion pour très bonne saison.

Commenter cet article