Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Believe. Saison 1. Episode 10. Collapse.

31 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Believe

vlcsnap-2014-05-30-23h00m01s174.jpg

 

Believe // Saison 1. Episode 10. Collapse.


Après quelques semaines de pose, Believe est enfin de retour et je dois avouer que je me demande pourquoi cette série n’a pas fonctionné (ou plutôt pourquoi il n’y a pas eu plus de gens qui ont eu envie de la découvrir et de la suivre). Après quelques épisodes médiocres, la série avait su petit à petit créer un vrai univers. Maintenant qu’elle est annulée et qu’il n’y aura pas plus d’épisodes au delà de ceux de cette première saison, on se rend compte qu’elle a fait énormément d’efforts. Finalement, toutes les décisions de NBC d’arrêter la production ou encore les multiples changement de showrunners n’ont pas été une mauvaise idée. En tout cas, ce nouvel épisode met avant tout en scène un cauchemar où Bo découvre que quelque chose de très mauvais pourrait arriver à Platform 30. Tate et Bo vont donc tenter d’arrêter cela avant que cela ne se passe bien évidemment. Ce qui fonctionne bien avec Bo et Tate c’est le fait que ces deux personnages ont une vraie alchimie l’un envers l’autre. Je ne m’y attendais pas du tout quand la série avait débuté, notamment car les deux personnages, bien qu’embarqués ensemble dans une histoire rocambolesque. Car bon, il faut tout de même avouer que cette petite guerre avec Orchestra est un peu folle sur les bords.

Mais malgré la folie de Believe, je trouve que la série parvient à créer un environnement léger, émotionnellement fort et efficace. Il y a de l’action, des révélations, des twists mais aussi des moments plus tendres. Notamment dans la relation entre Tate et Bo qui évolue d’épisodes en épisodes. Surtout depuis que Tate a appris qu’il était le père de Bo. L’affaire de la semaine pour ces deux personnages fonctionne donc très bien et permet de passer un agréable moment. On n’a pas le temps de s’ennuyer et c’est une très bonne chose. Surtout quand à côté, tout ce qui se croise autour de Skouras manque légèrement d’un peu de piquant. Le problème avec Skouras et Orchestra c’est le fait que j’ai l’impression qu’ils ne savent peut-être pas toujours dans quelle direction aller avec ce personnage et son organisation. Il y a tellement de mystères autour que du coup, on pourrait se demander si finalement le problème n’est pas ici. Peut-être que Skouras est justement le pourquoi justifiant le départ des showrunners et l’arrêt de la production. Mais je ne pense pas que cela soit la faute de ces changements, surtout que malgré le problème qu’il y a, la série parvient à conserver une narration efficace.
vlcsnap-2014-05-30-23h05m10s187.jpgCar justement, c’est ce qui attend tout ce que l’on peut attendre de la part de la série. Et la place de Dani et de Zoe dans tout ça ? Cela permet peut-être de redonner un peu de pep’s à une intrigue qui en manque cruellement. Finalement, cette saison de Believe est plutôt bonne dans son ensemble et parvient à nous offrir pas mal de bons moments. Cet épisode n’est pas parfait ou en tout cas pas aussi réussi que les quelques précédents épisodes que l’on avait pu voir ces derniers temps mais forcé de constater que le résultat est au rendez-vous. Notamment car les personnages parviennent tous d’une manière ou d’une autre à nous poser des questions et à faire des choses bien différente de ce que l’on a peut-être l’occasion de voir habituellement. La série ne reprend pas tous les poncifs de la série du genre même si Touch avait déjà eu l’occasion de faire quelque chose de similaire (en beaucoup moins bien). Le plus important est peut-être de voir qu’au travers de son histoire, Believe a su s’affranchir de Touch (même si ce n’est pas son modèle) et devenir elle-même et nouvelle. C’est ce genre de séries que j’aurais aimé encourager. Peut-être qu’elle aurait eu un peu plus sa place sur le câble avec du fil rouge à tout va.

Note : 5.5/10. En bref, un solide épisode de Believe.

Commenter cet article