Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bellicher Cel. Saison 1. Pilot (Pays-Bas).

27 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-26-17h46m16s45.jpg

 

Bellicher : Cel / Bellicher : une vie volée // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Adaptée du best-seller de Charles den Tex, Bellicher : Cel vient de faire son apparition sur Canal + en France. C’était une occasion parfaite pour découvrir cette mini-série néerlandaise. Si vous me connaissez, vous savez pertinemment que je suis un très grand adepte des thrillers conspirationnistes. Nous suivons donc l’histoire terrible de Michael Bellicher, un homme qui se retrouve arrêté pour avoir été à l’origine d’un accident dont il a pourtant simplement été témoin. Ce premier épisode cherche à mettre en place cette conspiration et surtout quels sont les divers personnages au coeur de cette affaire : Michael, sa famille, son avocat, son avocate commise d’office mais aussi les vrais responsables. Certains aspects de cette série ressemble énormément à des films comme Traque sur Internet où des gens se font voler leur identité, assimilée à des faits qui ne sont pas les leurs. Ce premier épisode n’est pas parfait mais il parvient malgré tout à installer quelque chose d’assez intéressant, surtout quand il se trouve qu’il ne peut pas sortir du commissariat sans se faire agresser.

Témoin d’un accident de voiture mortel, Michael Bellicher, un consultant en communication, est arrêté après sa déposition à la police. Sans aucun lien avec cet accident, tout semble pourtant l’accuser… Sa seule issue : s’échapper pour mener sa propre enquête et découvrir pourquoi il a été piégé.
vlcsnap-2014-07-26-17h36m15s171.jpgCe premier épisode n’est pas parfait, notamment car le ton employé n’est pas toujours aussi efficace qu’il aurait dû l’être mais globalement, il y a tout ce que l’on pouvait attendre dans une série comme Bellicher : Cel. On a donc un personnage principal à qui il arrive tout un tas de choses auquel il ne s’attendait pas nécessairement. Surtout quand au début il est simplement là pour témoigner d’un accident. En parallèle de toute cette affaire qui le met au coeur d’une affaire judiciaire, ce sont ceux qui veulent se venger qui vont aussi tenter de lui en vouloir et d’intenter à sa vie. C’est sans compter sur ce cliffangher qui, même s’il n’est pas parfait, laisse le téléspectateur en attendre un peu plus. En effet, on ne sait pas qui est chez Bellicher et même si l’on se doute bien que ce n’est pas quelqu’un qui lui veut du mal (tout du moins tout de suite), je suppose qu’il y a un lien fort avec la suite de l’histoire. Parfois j’ai l’impression que Bellicher : Cel est assez prévisible. L’introduction du premier épisode aurait donc pu être un peu plus sympathique, moins rentre dedans. Peut-être. On ne sait pas vraiment car c’est aussi la révélation de la messagerie qui fait son petit effet (qu’est-ce qui s’est réellement passé ?).

Je suppose donc que Michael va devoir enquêter de son côté et tout seul. Je vais sans aucun problème enchaîner les six épisodes de cette première saison de Bellicher : Cel (qui est aussi l’unique saison) et revenir vous en parler. Daan Schuurmans, le héros de cette série est plutôt convaincre. C’est un acteur que je ne connaissais pas du tout, n’étant pas un grand spécialiste de la fiction néerlandaise mais il y a de la matière chez lui qui ne nous donne pas l’impression d’être chez des amateurs. Au début, je m’attendais à quelque chose de très proche de ce que peuvent faire les suédois ou les danois dans le registre (notamment Mammon vu récemment), mais il n’en est rien dans le sens où c’est même assez différent comme série. D’un point de vue de la mise en scène, on se rapproche pour le moment un peu plus d’une Salamander réussie. Bien entendu, je reste encore très septique vis-à-vis du potentiel de cette série sur les prochains épisodes, surtout quand j’utilise une telle comparaison qui n’annonce pas forcément de grande réussite. Finalement, sans être parfaite, Bellicher : Cel reste un divertissement sympathique dans son ensemble.

Note : 5.5/10. En bref, une introduction correcte et efficace. Il faudra voir comment la suite évolue pour pouvoir mieux juger de cet ensemble.

Commenter cet article