Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Betas. Saison 1. Episodes 8 à 11. BILAN.

2 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

betas-amazon-cast-600x369.jpg

 

Betas // Saison 1. Episodes 8 à 11.
BILAN


Comme promis je suis aller au bout de la première saison de Betas et l’on ne peut pas dire que cela soit fameux non plus. Les épisodes sont toujours aussi plombants et ennuyeux malgré la belle énergie de son casting et accessoirement d’une apparition de Sandra Oh dans un épisode. D’ailleurs, cette dernière m’a beaucoup plu dans l’épisode 1.09. Elle apportait ce dont la série avait besoin, cette fraîcheur qui permettait de renouveler l’air. Car Betas souffre bien évidemment d’un manque d’originalité. Pour une série qui se déroule dans le monde des nouvelles technologies de l’informations et de la communication, des réseaux sociaux, etc. il n’y a pas de recherche esthétique. Disons que cela aurait pu être intégré à l’écran avec une sorte de surconsommation des réseaux sociaux et la place qu’ils peuvent prendre dans la vie des gens. Je ne dis pas que Betas devait devenir une série documentaire sur ce monde là et la société dans laquelle on vit, mais disons que j’aurais pensé qu’elle allait être beaucoup plus intelligente. Car ce que montre cette première saison c’est une série qui malheureusement ne sait pas tellement où aller et comment y aller.

Il y a des personnages qui vont tous plus ou moins se retrouver soit engoncés dans des triangles amoureux déjà vu et pompeux, ou bien dans des relations professionnelles sans aucune ambition et envergure. Car le but de Betas aurait pu être justement de nous plonger dans ce monde des nouvelles technologies avec un appel du pied du côté geek de ce registre là. Je ne demandais pas une comédie typée The Big Bang Theory qui accentue le geek à son paroxysme mais quelque chose de plus léger. Car les divers personnages de Betas finissent par rapidement devenir assez fades et inintéressants. On n’a pas envie de voir comment tel ou tel personnage va réussir dans la vie, à n’a pas envie de savoir si Trey et Jordan c’est fait pour durer, etc. Ce n’est que des petites choses de ce genre là qui ne font pas d’effet alors que le potentiel de la série était là. Le premier épisode m’avait donné l’impression de voir un peu de Underemployed, racontant à la fois les problèmes d’une société où l’on rame pour trouver du boulot quand on est jeune en liant le tout aux problèmes de jeunes.
betas-amazon-original-series.jpgJ’aurais cru que Betas allait adopter ce système là. Surtout que le mélange était assez bien fichu dans la série de MTV. Celle d’Amazon ne parle pas de la même chose et la galerie de personnages est différente, peut-être même moins variée et plus caricaturale mais ce n’est pas grave au fond. Ce qui me déçoit c’est de voir que Amazon s’est mise à produire des séries et celles qui m’avaient le plus intéressé lors de la diffusion des pilotes m’ont grandement déçues par la suite. Un peu comme si les scénaristes de ces séries s’étaient reposés sur leurs lauriers. Ces derniers épisodes ne font pas mieux que les précédents. C’est cette impression de creux de la vague qui est toujours présente et qui tente de donner un souffle énergique à une série qui malheureusement n’a pas grand chose à nous dire. Nash, Hobbes et Mitchell sont des accessoires ici et là que la série utilise à chaque fois qu’elle a besoin de boucher les trous. Sans parler de Murch qui est certainement le personnage le plus décevant de la série incarné par un Ed Begley qui semble tout sauf content d’être là.

Note : 3.5/10. En bref, trop ennuyeux, trop mal écrit, trop déprimant, Betas m’a tellement déçu qu’une saison 2 se fera sans moi (si Amazon en commande une).

Commenter cet article

MrSEO 11/02/2015 10:38

Pas tout a fait d'accord avec cette critique non plus. Comme toute série, il faut que les éléments se mettent en place. Après la thématique des applis mobiles est dans l'air du temps et je la trouve très bien abordé. Il suffit de voir les reportages sur la silicon valley et les start up qui pullulent sur ce secteur pour voir qu'on se rapproche fortement de la réalité. En plus l'idée de BRB est relativement crédible. Tout ça donne une très bonne base sur laquelle s'appuyer. Les épisodes ont une réelle cohérence. On retrouve aussi différents rythmes qui fait que bien qu'ils se suivent logiquement, les épisodes sont tous différents. Les personnages me paraissent attachant (bon on peut se poser la question du personnage de Lisa qui n'aura pas servi a grand chose). Bien sûr que c'est un peu cliché mais ça fait aussi parti des ingrédients pour réussir une série. HIMYM, TBBT, et bien d'autres sur ce format la exploitent les histoires d'amour, avec la particularité d'offrir une axe gayfriendly assez original sur l'univers geek.
Bref déçu d'apprendre l'annulation de cette série à l'heure où l'on recherche un peu d'innovation en terme de comédie.

Saramana 27/01/2015 08:02

Et bien, je ne suis pas du tout d'accord avec cette critique. Malgré le côté potache et parfois gras, il y a les questionnements intéressants d'une génération qui est née avec les nouvelles technologies. Ne serait-ce que le but de l'appli qui est que les gens se rencontrent vraiment. Apprendre, grâce à la technologie à vivre des expériences sans la technologie. De plus, je me suis tout à fait reconnue dans le côté geek des personnages car il n'est pas hyper caricaturé comme dans beaucoup d'autres séries.
J'ai aimé la saison du début à la fin mais je comprends que certains ne puissent pas aimer surtout quand on ne connaît pas les références citées tout au long des épisodes.
En gros, j'attends la suite.

delromainzika 01/02/2015 23:18

J'ai aimé le début, puis un épisode sur la fin, et tout le reste j'ai pas aimé :/