Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Betrayal. Saison 1. Episode 4. ... That is Not What...

27 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-10-21-22h28m07s139.png

 

Betrayal // Saison 1. Episode 4. … That is Not What Ships Are Built For.


"Some things change. But Chicago ? Chicago never changes" - Thatcher
Je me demande si Thatcher n'est pas en train de devenir le meilleur personnage de Betrayal. Il faut dire que James Cromwell lui donne ce côté gros méchant qui fait peur avec beaucoup d'aisance. On peut avoir peur de lui et ce même si c'est très maigre à se mettre sous la dent bien évidemment. En tout cas, la série a trouvé un moyen bien à elle de faire les choses et je dois avouer que j'aime bien ça. Thatcher en a marre de voir que Jack ne fait pas vraiment avancer les choses aussi rapidement qu'il le voudrait. T.J. de son côté est enfin sorti de prison mais pour combien de temps ? Surtout que l'on sent venir le retournement de situation autour de T.J. Ce dernier tente de trouver son indépendance et ce même si cela veut dire trainer avec les mauvaises personnes (notamment quand il va rencontrer des gens qui lui ont été conseillés par un détenu). Je ne sais pas vraiment ce qu'il faut attendre de la partie sur T.J. dans le sens où je trouve que Henry Thomas est légèrement mou du genou. L'acteur en fait le minimum.

Mais l'épisode ne s'arrête pas à T.J. A lac in de l'épisode précédent, Sara rejoignait Jack et les deux s'embrassaient alors goulument. Miam. Il était temps que les deux démarrent vraiment leur relation extra conjugale. Ils vont donc faire un tour de bateau et passer du temps ensemble. Je trouve que le duo est assez mignon même si la série n'arrive pas vraiment à donner une vraie cohérence à leur histoire d'amour. C'est en tout cas ce que je ressens avec cet épisode et encore plus avec la série de manière générale. Betrayal a donc pas mal de défauts à corriger encore au travers de cette relation qui bien qu'un peu addictive, manque de pimpant et de piquant. Je ne dis pas qu'il faut voir les deux s'envoyer en l'air à l'écran, mais plutôt qu'ils doivent aussi confronter leur point de vue par rapport à l'affaire qui anime leur relation : le procès de T.J. D'un côté Sara doit faire avec le fait que son mari, Drew, est l'avocat de la défense et de l'autre Jack est l'avocat contre Drew dans cette affaire mais elle a une relation avec lui. D'un autre côté, les sentiments de Jack semblent sincères. Il va même faire en sorte qu'un paparazzi ne l'ouvre pas sur sa relation avec Sara. Bravo.
vlcsnap-2013-10-21-22h20m23s114.pngAu-delà de ça, Drew va aussi questionner Sara sur ses récentes absences. Tout cela mène à une histoire de psy. Crédible au fond car Drew y croit mais nous savons pertinemment que ce n'est pas du tout le cas. En espérant que le prochain épisode soit le réel point de départ de la saison car pour le moment j'ai plutôt l'impression d'assister à des mises en bouche de ce qui pourrait devenir quelque chose de réellement jouissif. Par ailleurs je me demande ce que ABC a avec Helena Mattson mais elle semble abonnée à la chaîne depuis qu'elle a eu son petit rôle d'Irina dans Desperate Housewives. Elle était l'an dernier dans 666 Park Avenue et elle est cette année dans Betrayal. De plus, les deux séries sont diffusées dans la même case et les deux séries ne connaîtront de la saison 2 (comment peut-on espérer le contraire pour Betrayal quand l'on voit les audiences catastrophiques de la série). Bref, qu'attendre de Betrayal par la suite ? Peut être que les scénaristes mettent un pied sur l'accélérateur non ?

Note : 4.5/10. En bref, bien que Betrayal semble s'améliorer et épaissir un peu son sujet au fil des épisodes, cela reste globalement longuet.

Commenter cet article