Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Betrayal. Saison 1. Episode 6. ... The Things That Drive Men Crazy.

5 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-04-21h50m10s72.png

 

Betrayal // Saison 1. Episode 6. ... The Things That Drive Men Crazy.


Le cliffangher de l’épisode précédent était sympathique. Il me donnait vraiment envie de me plonger dans la suite de la saison et puis cet épisode surnage un peu trop. Disons qu’il se passe des choses mais que tout n’est pas nécessaire et/ou intéressant. A commencer par le procès. D’accord, Jack va réussir à gagner le procès de l’année et à sauver T.J. de la prison. Tout cela avait son potentiel mais c’est vraiment inintéressant. Le problème avec T.J. c’est que ce personnage a un secret, que l’on ne l’a pas encore entendu, mais que celui-ci manque complètement d’intérêt. A vouloir créer une relation entre Jack et Sara, qui est la seule chose intéressante que l’épisode parvient à créer. Et puis Henry Thomas a une tête d’homme niais. Je ne sais pas trop comment la série a réussi à rendre cet acteur aussi mauvais mais j’ai vraiment envie de lui mettre des claques à chacune de ses apparitions. Betrayal parvient à réussir autre chose : la révélation de l’épisode précédent. Drew va alors partir en quête de réponses afin de découvrir pourquoi il y a une photo de sa femme, endormie et nue dans un lit.

Drew était un personnage tellement inintéressant lors des cinq premiers épisodes de la série que « The Things That Drive Men Crazy » était l’occasion de revenir sur ce personnage et surtout son intérêt. Sa petite quête de réponse était efficace et plutôt rythmé, notamment quand Drew commence à espionner sa femme (et croit tomber sur l’amant), à retrouver la chambre d’hôtel dans laquelle la photo a été prise, à recouper certains éléments entre ce qu’il a vu au penthouse et ce qu’il voit sur sa femme (et accessoirement sur Jack). Betrayal tente alors de créer un environnement de paranoïa autour de Drew. Cela ne fonctionne que moyennement bien. Disons que le personnage n’est pas suffisamment bien développé pour que l’on s’intéresse réellement à sa peine. Le face à face avec sa femme quand il la confronte au sujet de la photo était comique. Notamment pour la réaction de Sara. Disons que l’actrice est assez faiblarde elle aussi même si elle peut aussi avoir un certain charme.
vlcsnap-2013-11-04-21h37m58s179.pngPendant ce temps, Jack se pose tout un tas de questions. A commencer par sa relation avec Sara qui est toujours au beau fixe et puis par rapport à son travail pour Thatcher. Sauf que je ne comprends pas vraiment ce que Thatcher veut quand il dit que Jack ne peut pas démissionner. Je suppose qu’il y aura des dossiers qui vont sortir chez les McAllister. Il va certainement le faire chanter ou bien tenter de le faire tuer. Cela pourrait un peu pimenter de l’histoire et faire les choses de façon intelligente. Betrayal tente également de nous offrir un bon cliffangher. Celui-ci fonctionne dans le sens où j’ai hâte de voir la suite. Il ne faut pas que la série se défile (notamment car l’on a déjà vécu ça avec l’épisode précédent et la photo - même si ce que cela a apporté n’est pas forcément mauvais non plus -). Finalement, ce nouvel épisode de Betrayal était plutôt efficace dans son ensemble mais encore une fois certaines intrigues peine réellement à sortir du lot.

Note : 5/10. En bref, certainement ce que Betrayal a délivré de moins ennuyeux depuis le début de la saison.

Commenter cet article