Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Betrayal. Saison 1. Episode 7. ... We’re Not Going to Bailey’s Harbor.

14 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-12-00h05m56s251.png

 

Betrayal // Saison 1. Episode 7. … We’re Not Going to Bailey’s Harbor.


Drew sait. Sara et Jack s’aiment. Que faire ? Un nouvel épisode de Betrayal bien entendu. En tout cas, la série semble s’amuser avec ses personnages et surtout les révélations qu’elle a pu faire dans l’épisode précédent. Sauf que voilà, la seule grande réussite de cet épisode c’est celle de la fin de l’épisode. Entre la mort de Brandy, orchestrée par Thatcher ou le fait que ce dernier mette la main sur des clichés où l’on voit très bien Sara et Jack s’embrasser, je dois avouer que la fin de l’épisode était palpitante. Mais comme je le dis depuis plusieurs semaines, j’ai l’impression que Betrayal est une série de fin d’épisodes. C’est en tout cas l’impression que cet épisode me donne. Ce que j’ai beaucoup aimé avec « … We’re Not Going to Bailey’s Harbor » c’est le fait que l’on ne cherche pas à nous noyer dans tout un tas de trucs pas toujours très passionnants. Maintenant que la série a résolu un bon nombre de ses problèmes, elle commence à entrer dans le vif du sujet et plus particulièrement ce qui m’intéresse moi : les manigances de Thatcher et puis la relation de Jack et Sara découverte au grand jour.

Cela ne permet pas forcément d’apporter à Betrayal la dose d’énergie dont la série a besoin. Notamment car Drew n’a pas la réaction que j’attendais de sa part. Aussi bien face à Jack que face à Sara. C’est beaucoup trop facile la manière dont il joue du coup, j’espère sincèrement que Drew va trouver un moyen de mettre Jack face à ses actes, ce qui pourrait permettre à Betrayal de réellement s’en sortir. Car ce n’est pas une histoire judiciaire qui va réellement me donner envie d’aller plus loin. C’est en tout cas ce que je ressens avec cet épisode. Par ailleurs, j’ai bien aimé Jack dans cet épisode. Il est là où il faut et surtout, j’aime bien comment il est confronté à ses problèmes. Aussi bien du point de vue de sa démission que du point de vue de sa relation avec sa femme qui commence à s’effriter petit à petit. Et puis de toute façon Elaine est déjà en train de se faire draguer par quelqu’un d’autre alors je pense qu’il est temps pour tout le monde de divorcer et de faire sa petite cuisine de son côté. Qu’est-ce que vous en pensez ? Ce n’est pas une bonne idée ?
vlcsnap-2013-11-11-23h55m26s98.pngPour ce qui est de Thatcher, je trouve tout de même assez ridicule le face à face qu’il va avoir avec son fils T.J. D’ailleurs, T.J. est un personnage toujours aussi crétin. C’est la vraie tête à claque de la série alors qu’il y a d’autres personnages comme les enfants McAllister sur lesquels on pourrait compter pour que l’on nous raconter de belles petites histoires. Je pense que les scénaristes de Betrayal sont un peu perdu entre leur envie de faire de Betrayal une sorte de soap romantique et une sorte de soap thriller-esque. Le mélange des deux peut se faire mais la série n’arrive pas à faire ce mariage pourtant simple (Revenge a réussi à le faire par exemple, ce n’est donc pas si compliqué que ça). Allez, on va tenter d’oublier que Betrayal est une série décevante et qu’elle se sert souvent de son dernier quart d’heure comme d’un moment où tout le monde est content (notamment le téléspectateur car il a enfin ce qu’il est venu chercher… c’est loin tout de même de se dire qu’il faut attendre une bonne demi heure pour avoir enfin droit à quelque chose de plutôt bon).

Note : 4.5/10. En bref, toujours de grosses faiblesses mais un mieux.

Commenter cet article