Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Big Shots. Saison 1. Bilan.

29 Juin 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

bigshots.jpg

 

Big Shots. Saison 1. 11 épisodes.

BILAN

 

Vous allez me dire c'est une vieille série d'ABC diffusée en 2007 et annulée après 11 épisodes ? Oui. C'est vrai mais alors à quoi ça peut bien servir de faire un bilan. Malgré le fait que la saison 1 ne soit composée que de 11 épisodes, j'ai vraiment savourer ces épisodes que l'on pourrait décrire comme un Desperate Housewives au masculin version PDG névrosé qui vivent la routine et les évènements que la série relate brisent cette même routine.

Bref, ça parle de quoi cette série ? Et bien pour vous mettre dans l'ambiance : Il n'est pas toujours facile de rester au top ! Entre leur travail et leur vie privée chaotique, James, Duncan, Karl et Brody, quatre brillants chefs d'entreprises, se retrouvent dans leur club de golf pour parler boulot, chercher conseils ou se laisser aller à des confidences. A leur niveau, il devient impératif de se serrer les coudes pour assurer ses arrières... (Allociné). Accrocheur hein ? Et bien moi j'ai tout de suite adhérer. Je me demande d'ailleurs comment le public américain n'a pas du tout adhérer car annulée faute d'audience. C'est regrettable mais en même temps, pas très public d'ABC, un peu trop masculine cette série n'a certainement pas séduit les femmes de Grey's Anatomy qui servait de lead-in à cette nouvelle série. L'histoire est bien ficelée et c'est mieux comme ça. En effet, je trouve que c'est charmant à souhait et bien équilibrer, on ne manque pas d'humour ni de sympathie avec ces PDG jamais ennuyants et leurs femmes complètement cinglées.

Créée par John Harmon Feldman qui a l'un des créateurs de Modern Family mais aussi d'un pilote : True Blue pour ABC. En tout cas, ce n'est certes pas un Mr très connu des séries mais il a crée Big Shots et c'est une perle sympathique. Je n'attendais pas du tout cette série au tournant mais je regrette son annulation pure et simple. ABC n'a donc pas laisser de seconde chance à cette série qui aurait vraiment mériter d'avoir une suite. Les épisodes suivent une ligne éditiorale bien huilée et très mécanique. En tout cas, la série est très masculine à destination mixte, on le voit clairement.

Mais certainement, le point fort de la série est son casting. Un casting au poil avec un Michael Vartan convainquant mais mon préféré reste Dylan McDermott qui a pu voir récemment dans la série série Dark Blue (qui reviendra pour une saison 2 en août prochain). C'est le personnage qui m'a le plus marqué alias Duncan Collingsworth. Il est drôle, attachant et sa rivalité avec Terence Hill (d'ailleurs son nom était drôle car un acteur existe sous le même nom) est géniale. C'est peut être du déjà vu mais ce mélange de vraie testostérone dans une série qui finalement raconte les petits problèmes de la vie (ce qui est souvent fait avec les femmes comme dans Desperate Housewives) on met en avant des hommes d'affaires pas comme les autres.

Ainsi, ces 11 épisodes ont été ma bonne petite surprise que j'ai bien savourer, croyez moi. Si vous ne l'avez pas déjà vu je vous la conseille vivement. A voir ou a revoir sans modération.

 

Note : 8/10. En bref, une série surprise annulée trop tôt.

Commenter cet article

Americandreams 30/06/2010 01:11



Bon bilan, j'avais regardé les 5 premiers episodes avant de decrocher. Mais au final je pourrai me faire la suite, ce n'est pas la série du siecle, ni une serie qui marquera les esprits mais ca
reste un bon guilty pleasure a mon gout.


Assez d'accord avec se que tu as dit dans l'ensemble.



Ca Deborde De Potins ! 30/06/2010 08:03



Exactement. Et moi je dis enfin un Desperate Housewives masculin !!