Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bitten. Saison 1. Episode 5. Bitten.

10 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-09-20h44m11s119.jpg

 

Bitten // Saison 1. Episode 5. Bitten.


J’attendais un épisode de ce genre là, nous permettant de comprendre les origines d’Elena et comment elle est devenue une garou. L’épisode fait un assez bon boulot de ce point de vue là en nous présentant son passé avec Clayton. Mais la révélation de l’épisode est toute autre puisque Clayton va révéler à Elena qu’il est le responsable de sa transformation en garou. Les flashbacks nous emmènent voir quelle était la relation entre Clayton et Elena alors que cette dernière était encore humain ou encore le moment tant attendu où elle a été transformée. Le fait que cela soit Clayton le responsable des changements dans sa vie, tout simplement car il voulait faire d’elle sa femme. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à apprécier Bitten au fil des épisodes. Quand je me souviens du pilote, je me dis que cette série ne pouvait pas aller beaucoup plus loin que le ras des pâquerettes. Finalement, au fil du temps et depuis l’épisode 1.03, je découvre une toute nouvelle série, plus engagée envers ses personnages, plus ambitieuse. Alors certes ce n’est pas Teen Wolf ou encore The Vampire Diaries mais il y a du potentiel.

En tout cas, elle n’a plus à rougir de ses pairs et c’est déjà une très bonne chose. Le problème de « Bitten » ce n’est pas tant les flash-backs mais plutôt le fait que la première partie de l’épisode mette énormément de temps à mettre en place l’histoire de Clayton et Elena. Il aurait été plus simple de faire avance rapide sur pas mal de choses ou bien commencer à introduire les flash-backs bien avant. Ce n’est pas en faisant trainer les intrigues dans tous les sens que l’on va réellement avancer. L’épisode n’est pas pour autant que centré sur cette relation puisque un ancien membre du Pack et rival de Clayton débarque avec des informations sur le Mutt. Ce qui me fait rire dans tout ça c’est le fait que j’ai l’impression que Bitten ne veut pas que ses personnages avancent trop rapidement. Ils font donc les choses étapes par étapes. Ce n’est pas une mauvaise idée en soi, mais j’ai peur par moment qu’ils se fassent avoir. Surtout qu’à côté il n’y a pas que Clayton, il y a également Jeremy.
vlcsnap-2014-02-09-20h54m29s147.jpgCe dernier est un personnage que j’affectionne car il est mystérieux et semble savoir beaucoup plus de choses que l’on ne pourrait le croire. Si je n’aime pas vraiment l’acteur (ce n’était déjà pas trop ça sous les traits de Amos dans XIII The Series), le personnage en lui-même pourrait à mon sens apporter beaucoup plus à l’univers de Bitten que le reste. Mais Elena reste l’héroïne. Aussi étonnant soit-il, Bitten finit par devenir une série plaisante à suivre dans la veine de Being Human (US) et elle n’a donc plus rien de honteux (ou presque). Je suis encore septique vis-à-vis du jeu de Laura Vandervoort et du casting dans sa globalité. Disons qu’il manque quelque chose pour qu’ils puissent réellement éclore et délivrer une prestation efficace. Le souci avec Bitten c’est qu’il va falloir que la série tienne la route durant 13 épisodes et pas seulement deux ou trois épisodes ici et là. Car si elle est ici sur une bonne lancée, on ne peut pas dire que cela soit parfait pour le moment.

Note : 5/10. En bref, la série nous permet de mieux cerner ses personnages.

Commenter cet article