Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blackout. Mini-series. Part 2.

10 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-07-10-17h54m24s124.png

 

Blackout // Mini-series. Part 2.


Après une première partie correcte, et assez convaincante, j'ai laissé une chance à cette petite série en trois parties afin qu'elle me prouve qu'elle est encore plus bourrée de talent que l'on ne pourrait le penser. Effectivement, c'est réussi. D'une part parce que le thriller en lui même prend un nouveau tournant. Les personnages commencent à s'agiter et Daniel Demoys apprend de nouvelles informations qui pourrait bien l'aider. Avec cette seconde partie, on commence à entrevoir une influence certaines des thrillers scandinaves. Vous savez, Millenium ? Et j'adore ce genre de thriller ci. Petit à petit, le scénario prend une forme encore plus anxiogène, et laisse le téléspectateur coincé au beau milieu de ces multiples histoires. Les personnages se croisent, chacun est en danger, personne ne sait où il va finalement mais la direction de la série semble être là. On voit qu'il y a un fil conducteur qui semble fonctionner. Notamment dans les rapports entre Daniel et Alex, sa femme incarnée avec beaucoup de délicatesse avec une Dervla Kirwan très touchante et sobre.

D'ailleurs, elle est prête à rester près de lui. Elle veut l'aider à surmonter cette épreuve. Sylvie aime Daniel. Ce qui va bien évidemment créer une toute nouvelle donne pour le personnage. La jalousie est constante, c'est un autre épisode d'un thriller classique mais cela fonctionne plutôt bien. Je pense que l'on peut aisément dire que les rapports entre Daniel et les femmes sont complexes. D'une part parce qu'il est alcoolique, mais aussi parce qu'il est plein de désillusion et est complètement désorienté à cause de son crime qu'il sait avoir commis. Malgré tout, je reste sur ma fin. Le scénario reste trop simpliste par moment. Notamment au début de ce second épisode. En effet, j'aurais aimé que l'on aille un peu plus loin, que l'on évite les carcans du flashback, ou encore du sponsor pour qu'il arrive enfin à arrêter de boire. D'ailleurs, j'aurais cru que le personnage allait plutôt s'en sortir tout seul, qu'il trouverait la force en son crime. Daniel gère cependant plutôt bien sa vie, même si elle est sur le point de s'effondrer.
vlcsnap-2012-07-10-17h45m22s71.pngTout ce qui attrait à la politique est un peu trop faible. Disons que cela ne prend pas suffisamment de place dans un épisode pour réellement surprendre et sortir des rangs. J'attends peut être un peu plus de Blackout, qu'elle sorte des sentiers battus. Elle a en sa possession le talent de Christopher Eccleston, autant dire que ce n'est pas rien, et elle devrait donc en profiter à son maximum. Le cliffangher de la semaine donne forcément envie de connaitre la suite des évènements et le pourquoi du comment. Il reste pas mal de questions que le dernier épisode devra résoudre. C'est indispensable sinon ce serait tout un travail bâclé. Je pense que l'on peut encore applaudir Eccleston qui prend une telle place à l'écran que tout le reste du cast apparait bien faible autour de lui. Il est à la fois le personnage brisé et vulnérable, mais également ce personnage fort et au caractère de pierre qui sait ce qu'il veut.

Note : 6.5/10. En bref, ce petit thriller fait monter la pression d'un cran, avec des scènes anxiogènes particulièrement réussies et une ambiance thriller-esque façon Millenium toujours aussi appréciable.

Commenter cet article