Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blandings. Saison 1. Pilot (UK).

13 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-01-13-21h47m45s63.png

 

Blandings // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Côté comédie, j'ai connu les anglais beaucoup plus inspirés. Blandings c'est un peu le mauvais côté de l'humour british. Disons que ce côté pincé des fesses aurait pu être drôle si seulement la comédie ne tentait pas de jouer aux vieilleries sans aucune saveur. Car pourtant, le casting n'est pas mauvais. Composé de Timothy Spall et Mark Williams qui se retrouvaient après avoir joué dans les Harry Potter ou encore de la très sympathique Jennifer Saunders (Absolutely Fabulous), malheureusement on ne retrouve rien de fabuleux. Les gags paraissent déjà vu et pas très inspiré, le tout dans des décors d'un ancien temps. L'idée est louable mais très mal exploité. La faute à un scénario feignant qui ne veut pas nous raconter grand chose. Rien que le personnage de Lord Clarence par exemple, ce dernier avait le potentiel d'être beaucoup plus drôle. Surtout sous la houlette d'un Timothy Spall. Mais je dois avouer que la blague des cochons en guise d'introduction m'a plus répugné qu'autre chose alors que j'y allais pour prendre la série à bras le corps.

Lord Clarence Emsworth, neuvième comte et maître du domaine de Blandings, aspire à une paix royale, en compagnie de cochon adoré, l'Impératrice. Il est malheureusement sans cesse sollicité pour toutes sortes de faveurs. Parmi les parasites, sa sœur Connie, son jeune fils Freddie, les domestiques, des détectives privés et des escrocs de tous bords.
vlcsnap-2013-01-13-21h47m27s146.pngBoueuse jusqu'au bout, cette mise en bouche d'une première saison de six épisodes ne me fera pas aller plus loin que le pas de porte. A croire que finalement le ridicule ne tue vraiment pas. Les personnages ont une place mais le scénario ne sait pas vraiment quoi en faire. On enchaine alors les mini sketchs au sein même de la série sans pour autant que le tout ait une réelle cohérence. Les comédies, aussi bien anglaises que dans le reste du monde ont beaucoup évoluées et ce genre de comédie n'est clairement pas faite pour moi. Et puis j'aurais cru qu'avec la présence de Jennifer Saunders on aurait pu se payer une bonne tranche de rigolade. Celle que j'adore dans Absolutely Fabulous et accessoirement vu dans la première saison de Gates (une petite comédie plutôt sympathique découverte l'an dernier), elle rame ici pour retrouver une ligne pas trop foireuse. Je pense que le créateur de la série n'était pas très inspiré par l'idée de créer une comédie familiale pour les après midi de BBC.

Car oui, la série est diffusée à 18h30 heure anglaise, ce qui est plutôt tôt finalement. Il ne faut surement pas demander aux téléspectateurs anglais de trop réfléchir à cette heure là. C'est dommage. Tant de moyens mis dans une comédie aussi fade. Car cela ne s'arrête bien évidemment pas au scénario ou encore aux mauvaises blagues, c'est aussi une question de réalisation. Les couleurs fades, pâles et froides ne donnent pas non plus envie de profiter du paysage. Vous l'aurez certainement compris, je pense qu'il faut passer votre chemin car si c'était drôle, je veux bien que vous m'expliquez ce que vous avez réellement apprécié dans ce pilote car je dois avouer que Blandings n'a rien pour elle, mais alors vraiment rien du tout sauf… son casting. Je plains encore tous ces acteurs payés pour faire quelque chose qui n'a rien de reluisant. Cela fait tâche sur une filmographie… et surtout, cela reste très accroché.

Note : 1/10. En bref, un humour raté, des personnages fades, des décors et des images pâles malgré un casting cinq étoiles. Passez votre tour, il n'y a rien à voir.

Commenter cet article