Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 2. Episodes 6 et 7.

13 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-11-13-02h24m02s12-copie-1

 

Blue Bloods // Saison 2. Episodes 6 et 7. Black and Blue / Lonely Hearts Club.


La politique est un point très développé dans cette série, mais jamais de cette manière. En effet, dans "Black and Blue" la série va utiliser le sujet de façon à en faire une enquête. Et quel épisode. C'est sûrement l'un des plus maîtrisé de la saison avec le 2.02 déjà très puissant en son genre. Cette seconde saison, alors que j'avais peur que la série change beaucoup trop se révèle être plus réussie que la première. Notamment les scènes de famille qui sont toujours présentes. J'ai adoré celles ci dans l'épisode "Lonely Hearts Club". Blue Bloods est une série bien plus intéressante que l'on peut le croire et les excellents scores de la série permettent vraiment de dire qu'elle peut accrocher un public. Je lisais l'an dernier qu'il s'agit de la série au public le plus âgé. On ne peut pas dire que je sois le gars le plus âgé, loin de là, je suis même dans la fourchette basse des 18-49 ans. Du coup Blue Bloods peut aussi séduire un public plus jeune - certes, j'adore les cop-show mais quand même -. J'attends de voir ce que M6 va bien pouvoir faire de cette série et où elle va se retrouver.

Comme je vous le disais, "Black and Blue" est très politique et permet à tous les personnages de la série de se retrouver autour d'une seule et même histoire. Cet épisode est donc là pour raconter les détails d'un conflit racial dans la ville de New York. Vraie réussite de bout en bout, j'ai pris du bon temps. Ce conflit est sur le point d'imploser quand deux policiers - dont l'un s'avère être Jamie - sont poussés dans les escaliers alors qu'ils tente d'accéder au centre religieux afro-américain. L'épisode permet à Frank de sortir un peu de sa tanière et de nous offrir de très bonnes scènes politiques. Notamment avec le maire de la ville, qui est lui aussi de la communauté afro-américaine, tout comme ce nouveau petit personnage. La tension qui est mise dans toutes les scènes de cet épisode est très intéressante et surtout permet de se concentrer au mieux que les personnages et l'affaire en elle même.
vlcsnap-2011-11-13-01h37m34s41Cependant et c'est dommage, la série n'exploite pas pleinement ses ressources. Je pense que c'est pour éviter de trop exciter les républicains fans de la série. Car il ne faut pas se mentir, Blue Bloods est une série pro-McCain (pas les frites je vous rassure). Mais tout en étant une série politiquement engagée, elle arrive à nous livrer des enquêtes qui évitent vraiment la politique. Le tout se retrouve toujours à table. Je me souviens que durant le pilote c'était ce qui péchait, et maintenant c'est ce qui est devenu le vrai intérêt de chacun des épisodes de cette série. Je pense que cela vient du fait que l'on s'attache assez rapidement aux Reagan. Pour en revenir à "Black and Blue", l'épisode était vraiment bien mené. L'action était là elle aussi, ce qui permet de ne pas perdre de vue le côté divertissant de cette série. Bien qu'elle soit un cop-show tout ce qu'il y a de plus traditionnel, elle arrive à pleinement nous combler avec des scènes simplistes mais bonnes. Le cast y est pour beaucoup lui aussi il faut dire.

Au contraire "Lonely Hearts Club" permet de se concentrer sur une affaire un peu plus classique mais pas moins bonne. C'est juste que le tout est moins surprenant. Cependant l'idée est là de permettre à Jackie d'être un peu plus intéressante ici en étant sous couverture afin d'arrêter un tueur de prostituées qui sévi dans les chambres d'hôtels. L'histoire de l'épisode était assez normalisée, manichéenne - un peu trop car on fait redite avec un épisode de la première saison, petit écho uniquement -. Mais le plaisir reste là. Et Jackie est un personnage qui est toujours présent mais rarement concentré sur une intrigue. Sans parler de son duo avec Danny, toujours au poil D'ailleurs la scène finale de l'épisode n'avait pas suffisamment de "couilles" pour durer plus de temps. Tout est régler si rapidement. Mais au moins on ne peut pas reprocher à la série de nous avoir trahi. Pendant ce temps Henry, le papy de la famille est lui aussi au centre de l'épisode. Bizarrement, je m'y attendais pas à ce qu'il soit aussi présent mais cette saison il semble vraiment vouloir contrôler quelque chose. C'est plus ou moins agréable.
vlcsnap-2011-11-13-02h32m21s144.pngLa scène de fin de l'épisode entre Frank et son père manquait le passage "touchant" mais était simple et droite. Elle rappelle aussi que la série est bien plus qu'une série policière, c'est aussi une série familiale avec des principes. Peut être un peu trop. Alors que Frank et son père se font des courbettes, Erin fait la rencontre de quelqu'un qui pourrait changer un peu le court de son existence. Elle y va avec sa famille Nicky, qui veut être flic - et bien sûr la mère n'est pas contente -.  Au final, ces deux nouveaux épisodes étaient bons, avec une grosse préférence pour le premier des deux puisqu'ils n'ont pas tous les deux les mêmes qualités. Ainsi, on se retrouve donc avec une série toujours aussi juste, simpliste certes mais finalement très efficace. Le mélange des genres fait son originalité, marquant presque un joli retour aux sources de la série policière qui ne se veut pas que de vendre des aventures de flics au travail, mais aussi à la maison.

Note : 8.5/10 et 6.5/10. En bref, alors que la politique pourrait ne pas réussir à la série finalement ce n'est pas le cas et .

Commenter cet article