Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 3. Episode 10. Fathers and Sons.

6 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-01-06-01h27m06s253.png

 

Blue Bloods // Saison 3. Episode 10. Fathers & Sons.


Comme son nom l'indique, l'épisode se concentre sur la relation entre un père (Danny) et son fils (Sean). En effet, alors que ce dernier passe une après midi au parc sur son vélo avec Erin et Nicky, il va se faire renverser par un autre vélo et se retrouve à l'hôpital avec de sévères blessures à la tête. La scène de l'accident de vélo était ridicule. Et quand je dis ridicule c'est qu'elle l'était réellement. De plus, il avait un casque le jeune enfant, et ce n'est pas comme s'il avait eu un accident de voiture. J'ai trouvé cela assez surréaliste et surtout un ressort scénaristique pas très passionnant. La série fond alors dans un pathos qui n'en fini plus, rappelant encore et encore le fait que les Reagan forment une famille soudée qui n'a pas peur des épreuves. Mais je dois avouer que tout cela commençait assez étrangement quand Erin apprenait à Sean et Nicky que la famille Reagan avait aidée à construite le Brooklyn Bridge. Franchement, là encore on découvre une histoire tirée des chaussettes. Blue Bloods nous a déjà habituée à tellement mieux. J'aurais préféré que l'on développe quelque chose de bien plus dangereux et réaliste, avec le miracle à la fin histoire de faire pleurer dans les chaumières.

Je sais qu'avec ce premier paragraphe dramatique, vous ne pouvez pas trop me croire quand je vous dis que j'aime beaucoup Blue Bloods. Et pourtant c'est bel et bien le cas mais d'habitude le pathos est très différent et surtout bien mieux employé par la série. Il se passe donc bien évidemment des choses plus palpitantes et c'est ce que je recherche quand je regarde une série comme celle ci. Du côté de l'affaire de la semaine, un sniper se balade dans New York et fait un carnage. L'idée n'était pas mauvaise, notamment car j'aime beaucoup ce genre d'histoire qui ne nous permet pas de savoir où l'on sera dans la scène suivante. Cependant, le pathos créé par l'histoire autour de Sean casse complètement le rythme et ne permet pas de se laisser complètement prendre au jeu. C'est dommage car il y avait de quoi faire quelque chose de tellement plus intéressant. Blue Bloods ne manque pas non plus d'air quand il s'agit de mettre en valeur ses personnages. Notamment Danny et Kate qui passent pour les grands héros de l'épisode (enfin Danny surtout puisque Kate n'est qu'un accessoire).
vlcsnap-2013-01-06-01h14m49s53.png"Fathers & Sons" se permet également de nous parler un peu de Jamie qui se retrouve en retrait. J'ai trouvé cela dommage car j'aime bien ce personnage et il est réellement sous exploité cette année. C'est pour moi le héros de la série et Danny un personnage secondaire. Je ne dis pas que chacun ne peut pas avoir un jour son heure de gloire mais pas dans ces conditions là. Blue Bloods nous offre donc l'un des épisodes les plus décevants de la saison, et accessoirement depuis deux ans maintenant. Je n'avais pas été aussi déçu de voir que le pathos que la série exploite avec beaucoup de force dans certains épisodes se retrouve ici dans une intrigue facile et mal dite. Reste peut être le casting, et notamment Tom Selleck, égal à lui même qui impose une fois de plus son style et son charisme. Il va falloir aussi penser à Tom un jour ou l'autre car il est tellement confortablement installé dans son bureau que rien ne semble pouvoir l'atteindre. Il serait temps de faire un peu de bruit histoire de relancer la machine qui commence à se gripper légèrement.

Note : 4/10. En bref, trop de pathos.

Commenter cet article

4evaheroesf 15/04/2014 20:45


Quand dans la série on dit que Danny est le meilleur flic de la ville, ça me fait toujours rire surtout qu'il faut juste être violent comme lui !


Mais c'était intéressant de voir la famille affectée par le sort de Sean.


Par contre l'attitude de Frank me lasse parfois, si je comprends bien, si le maire lui lèche les bottes aucun souci mais si c'est le contraire je te plante un couteau dans le dos !