Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 3. Episode 2. Domestic Disturbance.

7 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-07-15h32m55s234.png

 

Blue Bloods // Saison 3. Episode 2. Domestic Disturbance.


Ce nouvel épisode de Blue Bloods avait un arrière goût de Law & Order. Mais ce n'était pas une mauvaise chose, bien au contraire. Cela faisait un petit moment que je n'avais pas trouvé un épisode de Blue Bloods aussi agréable. Généralement la série ne fait pas trop dans la demi mesure et évite sagement les intrigues un peu plus inspirées. Ce n'est pas pour autant que la série est mauvaise, bien au contraire, mais elle pourrait être tellement meilleure. Effectivement, "Domestic Disturbance" prouve qu'il y a une certaine qualité quand la série tente de nouvelles choses. Cette semaine Jackie et Danny sont appelés pour, comme l'indique le titre de l'épisode, une querelle de ménage. Evidemment, cela va se compliquer quand la jeune femme va dire qu'elle est tombée dans les escaliers et que son petit ami n'y est pour rien. Ce que l'on découvre assez rapidement c'est que son petit ami c'est Tony Mancini, on conseillé municipal, ancien flic et ami proche de Frank, le père de Danny. J'ai bien aimé le conflit d'intérêt qu'il y avait dans cette histoire. Mais Frank est quelqu'un de droit et va demander à son fils de chercher la vérité sans se soucier du fait qu'il est ami avec Tony.

Incarné par Richard Burgi (l'incrusteur en série dont la liste de guest est encore plus longue que mon bras), Mancini un personnage classique de série policière de ce genre là mais un personnage efficace. Burgi est bon dans ce qu'il fait et évidemment, il en devient particulièrement amusant parfois. J'étais évidemment ravi de voir à quel point l'histoire est assez bien ficelée. Même si la fin était prévisible (notamment parce que j'ai déjà vu des centaines de cas similaires dans la série de Dick Wolf sur NBC), c'était malgré tout un épisode assez bon. Il se passe pas mal de choses et j'ai bien aimé Danny qui ne sait pas comment gérer cette affaire sans froisser son père (même si Mancini peut être le méchant de l'histoire). Evidemment, quand Angela, la jeune fille tombée dans les escaliers tire sur Tony dans son appartement, c'est tout bénéfices pour ce dernier qui pourrait bien s'en sortir avec le fait que la fille est devenue complètement folle et incontrôlable. S'en suit alors l'enquête encore et encore.
vlcsnap-2012-10-07-15h26m58s249.pngJe regrette presque que la série n'ait pas pris plus de temps pour parler un peu plus en profondeur de Mancini et de son travail. Car même si la scène d'introduction tente de nous offrir un paysage intéressant, ce n'était pas suffisant. J'aurais peut être préféré que l'on aille plus loin. Pendant ce temps, Linda est de retour au travail en tant qu'infirmière aux urgences. Il était temps qu'elle retrouve son travail et j'espère maintenant que l'on saura un peu mieux exploiter cette donnée dans cette saison. La faiblesse de cette seconde saison pour le moment c'est le fait que la famille passe bien trop au second plan (voire troisième). C'est dommage parce que la cohésion familiale de Blue Bloods est surement l'une des choses les plus intéressantes et surtout, l'originalité même de la série (si tant est que ce soit réellement original). Maintenant j'ai hâte de voir comment ils vont faire durant la suite de la saison pour tenter de nous offrir quelque chose de feuilletonnant (comme l'an dernier avec le jeune fils, Jamie).

Note : 6.5/10. En bref, agréable surprise malgré quelques ficelles tirées. Un esprit à la Law & Order.

Commenter cet article