Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 4. Episode 10. Mistaken Identity.

19 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-16-00h04m08s92.jpg

 

Blue Bloods // Saison 4. Episode 10. Mistaken Identity.


New York a toujours été une ville d’immigrants et ça le sera toujours. C’est aussi ce qui fait la richesse de cette ville, toutes ces communautés et des cultures différentes qui vivent dans une seule et même ville. C’est particulièrement enrichissant et si vous avez un jour la chance de vous y rendre un jour alors il faut absolument que vous y alliez. Mais assez bavasser de New York et parlons de cet épisode de Blue Bloods. Frank va nous parler du fait que la ville est une ville fabriquée par l’immigration et cela sera toujours comme ça, j’ai même trouvé le message plutôt intéressant, permettant d’aborder une thématique assez complexe sans jamais froisser qui que ce soit. Le but de cet épisode est justement de nous montrer que le melting pop new-yorkais n’est pas une mauvaise chose. L’épisode permet tout de même de se poser tout un tas de très bonnes questions sur le sujet. Cela me rappelle d’ailleurs que James Gray a fait un film parlant de l’immigration avec Joaquin Phoenix et Marion Cotillard (The Immigrant). Un film plutôt sympathique d’ailleurs.

Pour en revenir à « Mistaken Identity », nous avons une histoire terrible de mauvais suspect. En effet, un officier de la police s’est trompé dans son profil et du coup, la mauvaise personne est visée dans une histoire de bombe. Cela permet de mettre Frank dans une place plutôt intéressante, dans celle du médiateur ou plutôt du flic avec la bonne morale. Tom Selleck est parfait dans ce registre là. On ne pouvait donc pas rêver mieux. Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé ses quelques scènes avec Erin. Cette dernière a une place importante dans la série et je suis content quand Blue Bloods s’y intéresse. Pendant ce temps, Banny et Baez enquêtent sur cette histoire de bombe. Cela permet de se poser tout un tas de questions sur la place des problèmes au sein d’une même communauté. Même si tout cela ne va pas nous mener là où l’on aurait pu le penser au premier abord. Les twists de l’épisode, sans être des plus surprenants fonctionnent plutôt bien. Encore une fois grâce à la belle énergie des personnages (et notamment de Danny et Baez). Notre duo d’inspecteurs me séduit de plus en plus.
vlcsnap-2013-12-15-23h56m02s94.jpgAlors que ce n’était pas donné au début de la saison et accessoirement l’an dernier alors que le fantôme de Jennifer Esposito était encore présent. Dans le reste de l’épisode nous avons Jamie. Ce dernier est invité à un Bar Association dinner avec Dana, une amie de son ancienne école de droit. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce qu’ils finissent ensemble au lit mais cela permet de voir que Jamie peut très bien se servir de ce qu’il a dans son pantalon. Fût un temps on aurait pu croire qu’il était dépourvu de toute vie sexuelle. Je me suis même demandé à un moment s’il n’était pas gay. Mais bon, rien ne nous indiquait qu’il pouvait l’être (et ce même si cela aurait été intéressant de traiter l’homosexualité dans une famille républicaine et croyante). Mais le sujet de l’homosexualité a déjà été débattu lors du fameux repas du dimanche dans un précédent épisode de la série. De son côté nous avons Eddie qui avoue à Jamie que son père est responsable d’un shéma de Ponzi et qu’il tire une peine de 6 à 8 ans. J’ai trouvé ce moment assez mignon, surtout que cela permet de rapprocher les deux personnages.

Note : 6.5/10. En bref, intéressant débat sur le communautarisme dans l’une des villes les plus variées culturellement parlant.

Commenter cet article

Pascal 28/12/2013 01:02


@Delro Dana était déjà apparue dans Blue Bloods , tu ne te souviens pas ? Ils étaient déjà ensemble à l'époque...