Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 4. Episodes 16 et 17.

30 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-23-23h13m45s2.jpg

 

Blue Bloods // Saison 4. Episodes 16 et 17. Insult to Injury / Knockout Game.


En regardant ces deux épisodes de Blue Bloods, je me suis demandé si Jamie allait réellement être mis en avant. Quelle bonne surprise ce fût donc de voir le personnage être réellement mis en avant et en plus de ça dans le bon sens. J’ai beaucoup aimé sa confrontation avec son père sur le fait qu’il a beau être son fils, il est aussi quelqu’un qui a de l’ambition et qui a réussi à gravir les échelons encore plus vite que lui. C’est un peu maigre j’en conviens mais tout le travaille que Jamie fait avec les services secrets était vraiment passionnant et j’aurais adoré que cela profile quelque chose de nouveau pour le personnage. Peut-être qu’il rejoigne les services secrets. La série peut très bien le faire dans le sens où même s’il quitterait les forces de l’ordre, il resterait dans une branche de la justice. Très différente, plus liberticide j’en conviens mais c’est aussi un moyen de faire évoluer Jamie. J’ai l’impression que le pauvre n’évolue pas du tout. Ce que son père n’a pas remarqué non plus c’est que cela fait 4 ans maintenant qu’il est officier et forcément… cela fait mal. Mais ce que Jamie veut dire à son père c’est qu’il aimerait bien devenir un détective, comme son frère (et il a bien raison). Je suppose que cela sera l’une des évolutions de la fin de la saison.

Ce serait tout de même bête de ne pas voir le personnage évoluer vers une nouvelle direction et cela pourrait aussi changer un peu la dynamique de Blue Bloods. Donner plus d’importance à Jamie sur des affaires et laisser plus ou moins Danny de son côté. Même si je n’ai pas non plus envie que Danny soit remisé comme c’est le cas avec Jamie cette année. Dans « Insult to Injury », Frank va nous faire un vrai cour d’histoire alors qu’il accompagne Sean et sa classe au musée. L’institutrice est particulièrement stricte et elle préfère que les enfants soient en rang plutôt que cela soit une vraie partie de plaisir. Du coup, Frank va prendre les choses en main. Dommage que le rôle d’Annie Wersching (24) soit aussi anecdotique dans l’épisode mais bon, je ne vais pas non plus trop bouder mon plaisir car j’ai trouvé Frank assez intéressant. Cela change aussi de ce qu’il peut faire dans son bureau et qui est honteusement ennuyeuse parfois. Alors que dans « Knockout Game » il doit gérer plusieurs choses. A commencer par un groupement de jeunes qui blessent façon Orange Mécanique des gens dans la rue sans qu’il n’y ait de vengeance mais simplement pour s’amuser.
vlcsnap-2014-03-23-23h35m37s62.jpgL’autre chose c’est qu’il doit (ou non) donner une promotion au fils d’un ami proche d’Henry. Au début, Frank ne veut pas donner cette promotion au jeune garçon, tout simplement car il ne veut pas lui faire un traitement spécial. Mais Garrett va lui permettre de voir que ce gamin mérite sa chance, tout simplement car il est beaucoup plus humble que l’on ne pourrait le penser. J’ai trouvé tout ça assez touchant mine de rien. Je ne m’y attendais pas du tout. Bien que la résolution soit très simpliste, globalement le tout fonctionne et c’est ce qu’il faut. De toute façon, Blue Bloods avait besoin de ça. De son côté, Danny va enquêter sur deux choses dans ces deux épisodes. Dans le premier épisode, Danny va recevoir l’appel d’une jeune femme qui lui annonce qu’elle va se venger pour avoir tué ses parents lors d’un accident de voiture. L’affaire était palpitante et permet de conserver un certain rythme tout au long de l’épisode. En effet, le but est de donner à l’épisode plusieurs appels téléphoniques ce qui va donner le ton à plusieurs scènes.

C’était plutôt bien ficelé et cela change des cas de la semaine particulièrement ennuyeux que l’on a pu avoir ces derniers temps dans la série. On sent donc que Blue Bloods cherche à nous offrir quelque chose de nouveau et c’est une très bonne chose. Dans le second épisode, il enquête sur ces agressions gratuites dans la ville de New York, notamment quand une femme enceinte est frappée et perd son enfant. L’affaire aurait pu être classique et peu inspirée mais le fait qu’il y ait une vraie implication émotionnelle permet de donner un tout autre sens à l’épisode. J’ai tout simplement adoré. Enfin, Erin de son côté n’a pas grand chose à faire. Sa relation avec Jack, sans être mauvais, n’apporte rien de bien nouveau au genre. Je dirais même que c’est assez décevant de la retrouver là dedans. Finalement, ces deux épisodes étaient beaucoup plus réussis que ce que l’on nous a servi ces derniers temps. Que cela soit du point de vue des cas de la semaine ou encore de Jamie qui est enfin de retour dans la série (et ce n’était pas trop tôt ?).

Note : 6.5/10 et 7/10. En bref, deux épisodes différents mais intéressants, beaucoup plus rythmés que ce que la série nous offrait ces derniers temps.

Commenter cet article