Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 1. Episode 3.

10 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

vlcsnap-2010-10-10-12h07m07s16.png

 

Boardwalk Empire // Saison 1. Episode 3. Broadway Limited.


La magie de la série est toujours présente avec ce nouvel épisode. Comme l'effet en rafale d'une bombe, celle ci a encore plein de ressources cachées qu'elle exploite à merveille. Comme une boîte à musique, cette série joue de ses charmes musicaux, notamment au détour d'une petite chanson au piano d'un membre du casting, une idée judicieuse qui marque la joie de vivre de ces temps de prohibition. Boardwalk Empire c'est une perle, une merveille qui nous ferait presque oublié qu'on est devant une série.
Dans ce nouvel épisode, l'embuscade de Jimmy et Capone dans la forêt a laissé un vivant, plombé dans le ventre qui est amené à l'hôpital. Ainsi, cela pose des problèmes à Nucky qui va demander à son frère de régler le cas de ce survivant. Pendant ce temps, l'agent Van Alden va lui mettre quelques bâtons dans les roues. L'intrigue de l'épisode est distillée à la manière d'un alcool, un bon whisky (et pas la piquette de père je fais tout dans ma cave). La scène violente où Van Halden met sa main dans la bidoche pour interroger le laissé pour mort dans la forêt était pas mal. D'ailleurs, toute cette histoire avait une petite intensité magnifique.
Le reste de l'épisode se concentre sur Jimmy qui est renié par Nucky et qui tente de retrouver sa vie normale, notamment après de sa femme. Jimmy est un personnage compliqué, on ne sait jamais vraiment ce qu'il va nous réservé, le mystère qui l'entoure est piquant et étonnant. Je l'adore. Michael Pitt y met son âme, un vrai moment de télévision. Pendant ce temps, Margaret trouve un travail dans une boutique de vêtement. Le gros accent français de la propriétaire du magasin et sa description du travail était bien foutu. D'ailleurs toute cette partie nous montre un autre univers de ces vieilles années : ici le magasin de toilettes.
Au final, voilà un bon épisode de Boardwalk Empire. Aucun mot ne peut décrire ce phénomène et cette magie étonnante qui entoure la série.

Note : 9/10. En bref, magnifique, magie, élégante, ivre et joyeuse. Une oeuvre qui nous ferrait presque oublié la télévision.

Commenter cet article