Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 2. Episode 1. 21.

26 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

vlcsnap-2011-09-26-22h19m57s18.png

 

Boardwalk Empire // Saison 2. Episode 1. 21.
SEASON PREMIERE


L'an dernier, Boardwalk Empire tombait être la nouvelle série que j'attendais le plus, mais également la série qui m'avait le plus enchanté. Un univers hors norme, provenant tout droit des années 30 et de la prohibition. Après 12 épisodes d'une finesse et d'une richesse extrême, la série avait sue prouver tout son talent, et pas qu'un peu. Derrière ses diverses personnages se cache quelque chose d'assez intéressant pour nous plonger un peu plus dans un univers de pénombre mais aussi riche en glamour et en richesses. Pour son retour cette saison, après un an d'attente insoutenable (oui, j'avais hâte de retrouver Nucky, Van Alden, Jimmy et les autres), Boardwalk Empire place ses pions, sans trop forcer la dose. C'est un reproche que je peux faire à cet épisode, il s'occupe un peu trop des histoires de famille de chacun, tout en laissant de côté l'action et ce qui se passe de façon sous-jacente. Je pense notamment au retour de la femme de Van Alden qui va plomber le personnage dans une intrigue romancée qui n'avait pas grand intérêt.

Ok, j'ai bien aimé la scène au restaurant , mais cela s'arrête là. Van Alden reprend du poil de la bête quand il va arrêté un restaurateur pour vente illicite d'alcool. Reste quand même quelques idées à égrainer avant de tirer des conclusions hatives, mais je pense pas que ce personnage sera mon préféré de la saison. Jimmy, Eli et le Commodore sont de retour dans leur complot face à Nucky. Je ne sais pas trop quand ce dernier sera déchu, mais sûrement pas au début de la saison. Les premiers sont déjà très impatient de mettre leur plan à exécution, je pense qu'il y aura du boulot jusqu'à la fin de la saison, servant ainsi de cliffangher et peut être de nouvelle histoire à Atlantic City et ses trafiquants. Mis en parallèle, on a pas trop d'intérêt porté à Al Capone, ce qui est dommage, il avait les moyens de rendre l'intrigue de l'épisode moins lisse. La fin de la saison dernière nous laissait vraiment la porte ouverte, à une suite ou à une potentielle fin. Je trouve ça intelligent de la part des scénaristes mais ce fût assez difficile de tout reprendre dans cet épisode.
vlcsnap-2011-09-26-22h32m37s192.pngJ'aime bien Jimmy, et sa volonté de prendre la place de Nucky est respectable, mais encore une fois, je pense que les personnages avec qui il s'est entouré ne sont pas les meilleurs pions à jouer. Notamment Eli qui veut prendre la place de son frère depuis tellement de temps ou encore le Commodore qui ne se sent toujours plus pissé. Mais ce trio de personnage offre une galerie de possibilités plus ou moins intéressantes pour cette nouvelle saison donc je ne crache pas dessus. Le Ku Klux Klan est également là lui aussi, et par la même occasion semble être l'organisation qui va causer la porte de Nucky. Je le vois bien plus de cette façon. Jimmy et sa bande n'ont pas la carrure nécessaire. Côté personnel, Nucky et Margaret c'est une affaire qui roule et qui humanise surtout Nucky. Je trouve cela intéressant, un point de vue que s'offre la série et qui n'est pas négligeable. Je sens qu'on va changer de position autour de ce personnage, et de ses relations avec les autres. Et si il arrivait lui même à se convaincre de quitter le crime ? Je vais loin, je sais.

Au final, cet épisode joue donc avec les éléments qu'il met en place au fur et à mesure. Forcément il fallait se remettre dans le bain dans l'épisode y va très doucement avec le téléspectateur pour éviter de lui brusquer un peu trop vite son monde. J'aurais pensé qu'on aurait peut être un peu plus d'action même si deux ou trois scènes sont assez bien senties dans le genre. Je me suis pas ennuyé, mais je pense que la série aurait pu moins étendre son sujet, et le rendre plus dense. On a l'impression que le scénario n'est servi que de dialogues, pas forcément des plus passionnants par moment. Dommage mais cela reste un retour, qui malgré certains aspects moyens, reste excellent en son genre. Boardwalk Empire est toujours aussi belle, niveau esthétique rien à redire. L'ambiance est également exquise et intacte. On peut dire que HBO fait toujours du bon boulot. Bravo.

Note : 6.5/10. En bref, je suis assez indécis sur ce premier épisode. Il est bon, voire très bon niveau écriture, dialogues, réalisation, mais c'est trop mou du genou pour le moment. Juste qu'il faut un temps d'adaptation aux nouvelles intrigues.

Commenter cet article