Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 3. Episode 1.

17 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

vlcsnap-2012-09-17-18h04m30s111.png

 

Boardwalk Empire // Saison 3. Episode 1. Resolution.


Après la disparition de Jimmy à la fin de la saison précédente, il fallait nous trouver un nouveau personnage imposant. Et c'est en Gyp Rosetti que l'on va tenter de nous faire oublier le brillant Michael Pitt. Incarné par Bobby Canavale (Cupid, Nurse Jackie), l'acteur s'amuse assez bien dans la peau de ce nouveau personnage. Dès le début de l'épisode nous sommes mis en condition alors qu'il tue un bon samaritain qui voulait simplement aider ses hommes à changer une roue. J'aime bien ce personnage et l'on ne sait pas encore quelle place il occupera dans cette saison. Le futur grand ennemi de Nucky ou au contraire un allié de taille (car le moins que l'on puisse dire c'est qu'il en impose). Je n'attends rien pour le moment car l'épisode est suffisamment mystérieux autour de Rosetti pour nous donner envie de revenir la semaine prochaine afin de voir ce qu'il est devenu. Ce que j'adore tout particulièrement dans Boardwalk Empire c'est qu'elle réussie toujours ses entrées en matière. Tout de suite nous sommes plongés dans l'univers et l'on n'a pas besoin de s'acclimater de nouveau (ce qui peut être le cas pour pas mal de séries).

"Resolution" veut aussi être un personnage qui change la donne. Les personnages ont tous de nouvelles occupations (avec le lapse de temps qu'il y a eu entre le season 2 finale et cet épisode). Nucky a retrouvé sa place de grand homme d'Atlantic City. J'ai adoré la première scène du personnage au début de l'épisode où il nous dit qu'enfant il n'avait pas la chance d'avoir un repas chaud le matin et que désormais, comme il a les moyens, c'est son meilleur repas de la journée. Cela rend le personnage encore plus sympathique (même si ce qu'il fait est mal, et notamment faire assassiner un homme de sang froid). Mais ce que j'aime avec Nucky en ce début de saison, c'est que le personnage ne semble plus avoir aucun problème. L'an dernier on sentait qu'il n'était pas heureux, qu'il n'arrivait pas à vivre pleinement, mais maintenant il a tout ce qu'il pouvait rêver d'avoir et du coup, il est heureux. Cela se ressent suffisamment. Mais pour combien de temps ? Telle est la question. Le moment où il se tient la main à la fin de l'épisode pourrait être un symbole nous prouvant que finalement, tout ne va pas si bien que ça.
vlcsnap-2012-09-17-17h14m24s253.pngDu côté de Margaret, sa relation avec Nucky est toujours aussi complexe. La saison passée, elle donnait les terres de sa famille à l'église pour éviter que Nucky ne puisse en profiter pour faire du business avec. Ce n'est pas étant que la relation entre les deux personnages est de plus en plus sombre et difficile. Je ne sais pas ce que la suite pourra nous apporté, mais je suis certain que Margaret va en ressortir encore plus forte. Elle prouve déjà qu'elle peut tenir tête à Nucky depuis la saison dernière. L'élément important de cet épisode c'est que nous sommes en plein réveillon de l'année 1923 et Margaret organise une réception pour les plus fortunés d'Atlantic City. Les hommes et femmes de goût (peut on dire) de la ville. Cette réception était très réussie et surtout jolie. J'aime beaucoup la démesure de Boardwalk Empire à certains moments. Et c'est dans ce genre de scènes que l'on retrouve cette efficacité. Je ne sais pas si la série pourra nous offrir chaque semaine des réceptions somptueuses cette année mais j'ai confiance encore une fois.

Pendant ce temps, à Chicago, nous suivons toujours les aventures du très cher Al Capone. Malheureusement, c'est la partie de l'épisode la plus faible à mon sens. Notamment parce que les scénaristes ne savent pas tellement quoi faire du personnage pour le moment. Enfin, ce n'est pas non plus un reproche car Al Capone n'a jamais été le personnage le mieux utilisé de Boardwalk Empire mais quand même. D'ailleurs, je vois bien Al Capone devenir le grand ennemi de Nucky quand sera venu le temps de mettre un terme à la série. Cela ne peut pas se passer autrement. Al Capone est gardé depuis trop longtemps dans l'ombre. Et pour ce qui est de Van Halden, ce dernier tente de se faire à sa nouvelle vie bien rangée. Je ne sais pas trop quoi penser de cette partie là mais je trouve que cela permet de tempérer avec le côté gangster prononcé de Nucky de l'autre côté.

Note : 8/10. En bref, un début de la saison solide et intéressant. Plein de choses sont mise en place pour la saison à venir. Je n'ai qu'une hâte : voir la suite.

Commenter cet article

taylor100 20/09/2012 01:10


Bonjour.


Je ne suis pas d'accord avec toi au sujet de Capone et Chicago. Déjà ce n'est pas une série dont le "héros" est Capone, car on pourrait en dire autant sur lucky luciano. Le Dernier épisode de la
saison 2 se terminait en 1922, Capone n'était pas encore le Gangster redoutable que l'on connaît, et justement tout commence maintenant, avec l'apparition dans la série de Dean O'Banion! Je
trouve que les scènes à Chicago dans ce premier épisode étaient plus qu'encourageantes voire jouissives:) et c'est après l'assassinat de O'Banion en 1924 que l'ascension de Capone a véritablement
commencé avec sa guerre contre les quartiers Nord de Chicago (Hymie Weiss et Bugs Moran tout deux amis de O'banion).


Terence Winter, le scénariste, a dit qu'il lui faudrait 6 ou 7 saisons pour achever son Boardwalk empire qui se terminerait en 1935.


Je suis d'accord avec toi au sujet de Gyp Rosetti, plutôt impressionnant. On sent pleinement derrière son ambiguité le scénariste des Sopranos (dialogues, accent...)


à suivre...