Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 4. Episode 1.

9 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

vlcsnap-2013-09-09-12h00m36s123.png

 

Boardwalk Empire // Saison 4. Episode 1. New York Sour.


Le retour de Boardwalk Empire m'indique que la rentrée est officiellement lancée pour moi. Une bonne chose. Cette vieille odeur de whisky, ces paysages enneigés, ces personnages habillés comme en automne, tout est là pour me donner envie de regarder à nouveau des séries sous ma couette avec un bol de thé chaud et quelques biscuits secs. Je sais que dois vous faire rêver avec mes envies de grand mère mais peu importe, c'est comme ça et je n'y peux rien. Boardwalk Empire est une série que j'ai souvent hâte de retrouver chaque année car elle a ce truc attachant. Notamment chez Nucky d'ailleurs, un personnage que l'on a autant envie d'aimer que de détester. Dès que début, cet épisode cherche à nous remettre dans le bain et ce avec une certaine efficacité. D'ailleurs, ce que j'ai adoré avec toutes les scènes de Richard dans cet épisode c'était l'utilisation du silence comme d'une astuce de mise en scène réussie. En tout cas, la vengeance de Richard me plaît et j'ai hâte de voir ce qu'ils ont encore en réserve pour le personnage dans la suite de la saison d'autant plus que ce que je vois là pour le moment me donne clairement envie de voir plus loin.

Ce que j'aime bien également dans "New York Sour" c'est que Richard reste quelqu'un de silencieux. La scène finale de l'épisode où il retourne au bercaille comme s'il avait fait la guerre et qu'il était enfin de retour auprès des siens permet peut-être d'apporter un peu de sérenité chez le personnage. C'est la place d'un homme qui tente de se renconstruire et de démarrer une nouvelle vie. C'est bien trop facilement de dire qu'il va reprendre une nouvelle vie alors que son passé est toujours là prêt à le hanter. Enfin, on n'en est pas encore là et ce n'est pas plus mal. Richard est capable de tuer tout un tas de monde, sans vergogne, avec sang froid. C'est presque ce qui rend ce personnage encore plus imprévisible que les autres et j'aime bien les personnages de ce genre là. La saison reprend également le cour des affaires de Nucky Thompson. Si au fond ce n'est pas parfait, ce n'est qu'une introduction. Elle est faite proprement malgré tout et quelques moments fournissent à l'épisode l'occasion de briller. Notamment Nucky face à son neveu Will. La petite anecdote qu'il lui raconte sur ses années de fac m'a plu.
vlcsnap-2013-09-09-12h12m33s121.pngC'est aussi la preuve qu'au fond Nucky a de l'influence sur sa propre famille car Will aimerait bien rejoindre le business lui aussi et faire comme son oncle. Sauf que bon, Nucky a encore une conscience et veut que son neveu ait d'abord un diplôme avant de réfléchir à quoi que ce soit. Encore une fois, Chalky montre qu'il est quelqu'un d'assez intéressant. Notamment quand Dunn trouve le moyen d'égorger Dickie avec le cul d'une bouteille. Boardwalk Empire nous montre une fois de plus la ségrégation et la place qu'elle a encore à cette époque là. Mrs Pastor qui a envie de coucher avec lui comme un afro-américain devrait le faire, etc. Tout cela m'a surpris car toute la scène était horrible finalement, que cela soit la scène de sexe ou encore la mort de Dickie. Mais c'est aussi pour ce genre de moments que j'aime Boardwalk Empire. On pourrait croire que la série n'a aucune conscience mais bien au contraire, elle sait très bien ce qu'elle fait et nous envoie sur tout un tas de pistes pour la suite de la saison et toutes m'intéressent plus ou moins.

Finalement, si la place de chacun est encore à définir cette année, j'ai beaucoup aimé certains passages sur lesquels la réalisation met tout en oeuvre pour nous fasciner. Certains éléments de la mise en scène de Boardwalk Empire me plaisent tellement. Cette entrée en matière est donc réussie dans l'attente d'une suite des plus passionnante.

Note : 7.5/10. En bref, belle entrée en matière.

Commenter cet article