Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 4. Episode 4.

5 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

vlcsnap-2013-10-01-00h13m30s86.png

 

Boardwalk Empire // Saison 4. Episode 4. All In.


Cette année est clairement celle de Al Capone. Il a pris tellement de galon dans cette série que j'ai l'impression qu'elle est en train de devenir la sienne. Cela ne veut pas pour autant dire que Nucky Thompson est laissé sur le carreau, ce dernier a toujours de très bonnes choses à nous offrir comme cette scène de poker par exemple mais je dois avouer que de voir Al Capone plus souvent est excitant. Cette semaine on laisse donc l'intrigue de Richard sur le bord de la route afin de se concentrer sur le reste. Il faut bien avouer que cette saison est si riche qu'il est difficile de tout voir dans un seul et même épisode (bien que celui-ci dure presque une heure complète). Ce que j'ai avant tout adoré dans cet épisode c'est le fait que Van Alden se retrouve aux côtés de Capone. Que cela soit pour être son chauffeur alors que celui-ci se prend un bon petit rail de coke, ou encore pour tuer quelqu'un pendant que Capone s'amuse à tirer à tout va avec une mitrailleuse automatique. Il y a des scènes comme ça qui deviennent tout de suite marquantes et moi c'est clairement ce que j'ai envie de voir dans une telle série.

Je ne sais pas vraiment où la saison va mais je trouve que d'associer ces deux personnages était une très belles idées. Cela donne des scènes comme je voulais en voir autour de Capone. C'est un personnage incontrôlable mais aussi passionnant comme je les aime. Le fait que cette année il n'y ait pas de grand méchant aide énormément la saison à se libérer et à faire des actions de son côté. Cependant, cet épisode nous démontre encore une fois que cette saison 4 est clairement sous le signe du calme avant la tempête. En tout cas, c'est de cette façon que je le ressens. Ce n'est pas une mauvaise chose mais disons que cela rend la saison encore plus imprévisible et c'est assez différent de ce à quoi Boardwalk Empire nous a habitué jusqu'ici. Il y a aussi une phrase d'Arnold Rothstein que j'ai retenu dans cet épisode : "I find, you don't really know a man, until you play cards with him". Et au fond il a bien raison. J'ai beaucoup aimé la partie de poker qu'il partage avec Nucky dans le sens où ce a permis à Rothstein de voir qu'au fond il ne faut pas sous estimer Nucky. Loin de là. C'est un joueur bien plus impressionnant qu'il ne semble le laisser croire.
vlcsnap-2013-10-01-00h33m36s121.pngLe jeu en lui-même était très intéressant. Je ne suis pas un joueur de cartes, et je n'y connais rien mais en tout cas j'adore voir ce genre de combats qui ne se règlent pas par les poings mais par le regard et par le fait que l'on peut calculer les coups des autres de cette façon. C'est excitant. Mais je ne sais pas vraiment ce que Boardwalk Empire veut faire avec Nucky cette année. Il y a des contrats, une épée de Damoclès sur sa tête (que lui ne voit pas encore venir mais qui se traduit par une enquête dans son dos sur tous les grands patrons de la côte Est). J'aime bien le fait que l'on veuille s'approcher de lui afin de trouver ses points faibles. Cela permet aussi de rendre la chasse encore plus trépidante. Finalement cette saison se joue énormément dans l'ombre et est aussi très masculine. Où est passée Margaret ? Nous avons cependant la chanteuse dont la voix reste très belle. Cette partie de la saison me rappelle légèrement Dancing on the Edge, une mini-série anglaise que je vous conseille (ne prenez pas peur face à la durée des épisodes, c'est vraiment bon).

En tout cas, je suis ravi de voir que Boardwalk Empire est une série qui sait prendre des risques mais aussi qui semble savoir clairement la direction qu'elle veut prendre. Le téléspectateur nage dans le flou mais la saison est tellement fluide. J'oublie tout un tas de personnages mais au fond, je trouve que c'est les deux intrigues les plus importantes. Voire d'autres également comme celle avec Meyer Lansky. Mais voilà, c'est une saison riche que l'on nous sert, riche en rebondissements et en aventures. Je suis preneur et j'ai déjà hâte de voir la suite. Après tout ce n'est que quatre épisodes que l'on a vu pour le moment et la suite promet donc d'être encore plus passionnante si tout se fait de façon légère comme une accalmie avant une grande tempête.

Note : 8/10. En bref, toujours aussi passionnante Boardwalk Empire associe ce qu'elle sait faire de mieux au service de ses téléspectateurs.

Commenter cet article