Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Body of Proof. Saison 1. Episode 3.

6 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-04-06-13h32m03s181.png

 

Body of Proof // Saison 1. Episode 3. Helping Hand.


Vous vous souvenez sûrement la pub hyper niaise avec Didier Drogba pour les Kinder Bueno ? Finalement, Body of Proof a du prendre exemple sur le scénario de cette pub. Car désolé mais j'aime tellement… son coeur fondant aux noisettes à la Megan Hunt. Elle est si touchante derrière ses lunettes en plastique, sa tête à la peau étirée comme un fil à étendre le linge (elle connaît ça, elle a vécu à Wysteria Lane) et ses gants en latex bleu. C'est tellement sexy que j'aurais envie d'une scène assez osée avec Megan Hunt et son collègue (pas le moche et rat de labo) Peter Dunlap au milieu des éprouvettes et autres machins dont on sait pas le nom.

Alors l'affaire de la semaine est tout ce qu'il y a de plus simple, une jeune femme est tuée dans une chambre d'hôtel, par balle. Megan doit venir car la femme d'un collègue a eu un bébé. La victime est une ancienne patiente de Megan. Quelle surprise ! J'adore le "She had brain surgery". "Oh tiens, c'est ma patiente". Quelle cruche celle là quand on se demande pourquoi elle se souvient pas de sa patiente. (Faut dire qu'elle s'est prise en photo avec elle). Non mais sérieusement, c'est d'un rasoir. Alors autant je trouve Megan Hunt derrière le visage bouffi de Dana plutôt sympathique après le forcing que je fais en visionnant ces épisodes mais autant les scènes surjouées, je trouve ça simplement pas du tout supportable.

Ca me fait penser à la scène super niaise avec les deux inspecteurs. C'est les inspecteurs Nigot. Comme si la France de Cluzot avait détient sur Philadelphie. Franchement, c'était d'un ridicule. "Ah tiens, j'ai trouvé une balle. Oh oh oh…". C'est le genre de scénario écrit aussi vite qu'une fusée Ariane ne décolle alors forcément, c'est tout ce qu'il y a de plus débile. J'ai l'impression d'avoir à faire à des attardés. Sérieusement, ces inspecteurs sont déconcertant. Mais ils offrent une scène absolument kitch vers la fin de l'épisode. Cette descente de police sur fond de musique pétrôlée venant d'un bar à loubard en plein désert de l'Arizona. J'étais en pleines années 70, fusils à pompe et scène complètement hors de contrôle. Un bon vieux Stallone n'aurait pas fait mieux avant de lancer avec sa voix bien grave et française : "On va faire péter tout ça".

La seule petite scène finale entre Megan et l'inspecteur était sympathique. C'est pathos mais j'aime bien. Ca permet de sortir un peu de la combine facile de faire de la série bas de gamme qui sent des pieds.

"Ben moi aussi je sais jouer au légiste". Fin de publicité.

Note : 3.5/10. En bref, un jour la série sera grande et fera des enfants, pour le moment, elle vend des Kinder Bueno aux enfants. Et attention Dana, ne mange pas trop de Kinder Bueno toi non plus, les liposuccions font mal à la peau.

Commenter cet article

BlakesOne 06/04/2011 15:49