Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Body of Proof. Saison 1. Episode 5.

23 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-04-23-21h45m59s19.png

 

Body of Proof // Saison 1. Episode 5. Dead Man Walking.


Je crois qu'il s'agit du premier épisode plutôt correct de ce cop show et à cela il y a plusieurs raisons assez simples qui auraient du être mises en place depuis le début afin d'éviter de ronger le sol javelisé de l'institut qui découpe des corps à Philadelphia.

1. Des corps qu'on découpe. C'est certes glauque mais ça fonctionne. En effet c'est la première fois que 5 épisodes que je vois une vraie autopsie dans la série et non pas des trucs du genre : Je vais voir si tu as du sérum dans les oreilles ou bien si tu as ciseler tes ongles et qu'ils ne sont pas incarnés. Ca laisse l'estomac stoïque mais je crois que c'est ça qui fait que la série grange un peu crédibilité. C'est bien beau de vouloir jouer avec des trucs dernier cri, encore faut-il savoir utiliser justement les éléments.

2. Megan Hunt fait de la médecine. Ca prend pas grand temps dans l'épisode mais au moins elle prouve qu'elle était doctoresse avant. Même si elle ne nous fait pas une opération sur cervelle dans le pauvre salon de ce personnage, on arrive à avoir peut être aussi envie d'un remontant avant de repartir, qu'importe, l'efficacité se fait plus présente et cela permet de voir que la série sait faire des choses.

3. Confirmation de l'éjection d'un des flics. C'était le simplet de la bande, celui qui était là pour ne jamais sourire. Alors même s'il avait offert une sorte de bon moment à la fin d'un épisode, il n'est plus là et tant mieux. Megan Hunt respire peut être un peu mieux. Le reste du casting n'en reste d'ailleurs pas moins risible. Tentative d'explication des trucs pourris :
vlcsnap-2011-04-23-21h21m33s212.png1. Le rat de labo me casse les pieds. Ce personnage ne sert strictement à rien à part être là pour cette fois ci draguer une jeune femme. C'était ridicule à mourir de rire.

2. Le côté drama de l'épisode est difficilement digérable. Mon estomac n'a pas survécu à la daube qu'était l'intrigue pseudo-touchante de Megan. Elle m'énerve à être à la fois la peste et la femme à plaindre. Il faudra choisir son camp. D'ailleurs l'unes des erreurs de cette série a quand même été de transformer l'essai dès le pilot où on ne savait jamais plus sur quel pied danser.

Au final, c'est correct sans être mauvais ni bon. Il manque pas mal d'élément et notamment du rythme. L'intrigue de la semaine était passable. Ca manque aussi de couleur.

Note : 4/10. En bref, un peu de bonnes idées aident un épisode essoufflé en bout de course.

Commenter cet article