Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Body of Proof. Saison 1. Episode 7.

4 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-05-04-19h59m51s93.png

 

Body of Proof // Saison 1. Episode 7. All in the Family.


Que dire d'un épisode qui n'a rien animé en moi. Ni une période de dégoût, ni une période de joie. Je ne sais même pas trop quoi en penser. L'intrigue en elle même était pas terrible du tout mais je sais pas, Megan Hunt était pas antipathique. J'avais presque de la compassion pour son histoire familiale avec le retour dans la série de son ex mari sous les traits de Jeffrey Nordling (je ne sais pas trop ce que cet acteur sympathique vient faire ici, déjà que dans Desperate Housewives il s'était ruiné). Bref, entre des affaires personnelles et une affaire un peu creuse, l'épisode a du mal à tenir en haleine son téléspectateur.

Megan tente de dénouer les détails entourant la mort d'un père au foyer poignardé à mort dans sa maison de banlieue. Cette affaire avance plutôt bien et de façon correcte. Le fils, la famille tout le monde est un suspect, ça défile et cela permet quelques scènes marrantes comme la scène des brûlures de cigarettes avec les rats de labo, la réalisation de la scène laissait suggérer autre chose. Le quiproquo était donc fun mais le reste n'a pas vraiment de charme. Je reproche un truc aux locaux trop exiguës. C'est un des problèmes de la série.

Du côté des affaires plus personnelles de Megan Hunt si elle a un petit sourire, je ne peux m'empêcher de repenser au pilot où l'on voyait une femme torturée, alors certes le retour sur son passé n'a pas tellement arrangé les choses, on s'ennui vraiment. Kate, que je trouve sympa dans la série, en fait c'est sûrement le meilleur personnage, accepte la consultation de Todd, l'ex mari de Megan sur une affaire. C'était pas terrible malgré tout. Disons que le scénario manque cruellement d'étoffe. La réalisation est toujours aussi laide, les plans flashback des meurtres troublent l'écran de façon peu réjouissante. Dommage.

Note : 3.5/10. En bref, malgré des efforts du côté de la vie privée de notre héroïne, c'était pas assez bien amener pour pouvoir aimer. L'affaire était trop javellisée pour donner envie.

Commenter cet article