Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Body of Proof. Saison 1. Episode 8.

16 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-05-17-01h28m00s26.png

 

Body of Proof // Saison 1. Episode 8. Buried Secrets.


Il y a deux parties à cet épisode, une partie drama et l'autre cop show. L'une fonctionne, l'autre pas du tout. C'est dommage car l'alliance des deux aurait faire un épisode sympathique sauf que voilà, notre cher Dana Delany reste risible dans son rôle de médecin légiste. J'ai l'impression de la voir lire un Larousse médical et personnellement, je m'en fou un peu. Certes la série doit être crédible mais elle ne peut pas l'être face à l'éternelle récitation de chose qu'on a pas forcément envie d'entendre et d'apprendre. Body of Proof c'est un peu comme les cours à la fac quoi.

1. Le drama. Il était pas mal. Franchement, j'ai aimé et c'est là que l'on voit par la force des choses que Dana Delany a été bien castée. Aussi bien la partie avec sa fille, qu'elle découvre de plus en plus, pensant ne pas avoir une grande relation avec elle. C'est pas mal fait justement et c'est presque adorable. La fin de l'épisode était plutôt sympa d'ailleurs la dessus. C'était presque mignon et ouf ! la couleur est là, loin des lugubres labos de la morgue. Les relations avec la famille de la victime étaient également touchantes.
vlcsnap-2011-05-17-01h35m35s217.png2. Le cop show. C'est raté. Je sais pas pourquoi mais j'ai eu l'impression de voir une serpillère sale me laver le visage. Parfois j'ai peur avec les gros plans sur Jeri Ryan (que j'adore) et Dana. Le botox c'est pas vraiment en option ici, c'est une obligation. Bref, lourdeurs de textes et de dialogues. Alors que dans les CSI le jargon est plutôt bien traité, ici c'est cataclysmique. Il y a trop de parlotte pour rien dire et hop on découvre une empreinte dans le dos de la victime.

Au final, cette série manque vraiment d'éducation, elle est réalisée de manière braconienne avec des plans archaïques et des scènes surfaites (Megan Hunt qui marche la tête haute avec ses lunettes de femme cougar sur le terrain d'athlétisme avec trois hommes derrière, c'était ridicule). Pas sûr que ce soit fait avec grande élégance en tout cas. Body of Proof manque de quelque chose. C'est une coquille vide pas crédible mais teinte quelque peu les angles avec le drama.

Note : 4/10. En bref, le drama de l'épisode était bon mais le reste était zéro, niveau du sol car presque vide.

Commenter cet article