Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Body of Proof. Saison 2. Episode 1.

21 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-09-21-19h27m26s142.png

 

Body of Proof // Saison 2. Episode 1. Love Thy Neighbor.
SEASON PREMIERE


Les scénaristes de Body of Proof ont pris des cours de scénario avant d'écrire cet épisode ? J'en ai bien l'impression. En tout cas, je vais prendre cet épisode comme le début d'une nouvelle série, et comme si la très mauvaise première saison n'avait pas existe. J'espère ne pas me tromper. En tout cas, ce qui m'énerve c'est que cet épisode me fait retirer toutes les méchancetés que je balance gratuitement sur cette série depuis ses débuts puisque malgré un cast toujours limite, ils sont arrivés à trouver quelque chose de cohérent et qui sonne assez bien. Bien sûr, il y a des ajustements à faire mais les musiques de fond ont changées, la réalisation était différente et surtout plus légère. Vous savez que je me fais peur en disant tout ça car j'aurais cru que cet épisode pouvait faire pire que ce que la série nous offre depuis ses débuts. Arrêtons de parler du passé et donc, tentons d'aller de l'avant.

vlcsnap-2011-09-21-19h30m20s89.png

Cet épisode fonctionne en partie grâce aux différentes petites références faites à Desperate Housewives. Megan va faire deux petites références au détour de deux phrases de dialogues à la série qui l'a fait renaître au yeux du petit écran. Et je trouve ce choix judicieux :

"I used to live on a cul-de-sac like this. Nothing is ever what it seems".

"You couldn't handle a desperate housewife. Believe me".

On découvre que derrière se cache une volonté de faire un clin d'oeil à la série dont est issue Dana Delany. Ca ne manque pas d'humour, entre la première scène qui fait référence avec les voisins curieux de voir Megan dans le quartier, la regardant comme si c'était une étrangère qui n'était pas la bienvenue. C'est agréablement avancé et ce côté fun apporte un peu de légèreté à la série. Je dois dire que c'était pas refus car franchement, depuis ses débuts, Body of Proof a bien du mal avec la légèreté. Donc le crime de la semaine se déroule dans un petit quartier en apparence tranquille. Je trouve ça sympathique et surtout c'est pas mal pour faire le lien avec la carrière à Delany.
vlcsnap-2011-09-21-20h19m44s36.png
"How you like me now, Darth Vader? Who's your daddy?" - "I don't think we saw the same "Star Wars," man".

Enfin, les personnages ne prennent pas forcément d'ampleur (on nous a promis du sexe, on a juste les accessoires pour le moment mais ça devrait donc arriver prochainement j'ai l'impression) mais ils ont semble t-il appris à être drôle. Alors pas forcément dans le bon sens des choses, car parfois je me dis que la série pourrait être réellement drôle, mais qu'en voulant l'être, elle ripe le coche et aïe… On a droit à des blagues pourries. Elle reste donc drôle malgré elle, c'est agréable d'un côté et ébouriffant de l'autre. Au final, ce premier épisode de saison n'était pas trop détestable, j'ai trouvé ça sympa, on passe un moment de cop-drama classique c'est certains mais avec des références et une petite dose de légèreté sans contrefaçon. Intéressant sans plus. Pas la série du siècle, c'est certain.

Note : 6/10. En bref, un épisode plutôt sympathique et ce malgré de grosses ficelles assez dérangeantes.

Commenter cet article