Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Body of Proof. Saison 2. Episode 20. SEASON FINALE

11 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-04-11-23h29m05s116.png

 

Body of Proof // Saison 2. Episode 20. Mind Games.
SEASON FINALE


Et voilà, de Body of Proof j'aurais retenu une chose : ne jamais faire le malin avec une ex Desperate Housewives, elle sait toujours se servir d'un flingue. C'est en tout cas ce que tente de nous apporter comme réponse la fin de cet épisode. Aussi ridicule était-elle, et drôle également. Afin de conclure de la meilleure façon possible cette saison de tous les changements, il fallait quelque chose de fort et puissant. L'épisode tente de nous offrir ça avec peine. C'est le retour d'un tueur que Megan connait bien, il s'agit de Wilson Polley, un homme qu'elle a aidé à mettre en prison pour avoir tuer trois jeune femmes de la même façon, mais il est toujours incarcéré. Forcément, ce ne peut donc pas être lui, mais un copycat. L'intrigue en soit aurait pu être plus passionnante et bien mieux maitrisée. Le fait que l'on ait droit à la fin de l'épisode avant le début m'a énervé. Comment détruire un final de saison (série) de cette façon. En montrant la fin. C'est un des pires procédés, qui avait failli tué le season finale de la saison dernière de Desperate Housewives à mes yeux. Je ne comprends pas le délire des scénaristes et des metteurs en scène.

Ok Body of Proof set diffusée derrière Dancing With the Stars et il faut être sûr d'agripper les téléspectateurs tant qu'il est encore tant, durant la première minute fatidique, mais j'avoue avoir du mal avec le procédé. Surtout que c'est fait de façon assez grossière et mal monté dans cet épisode. Durant la première minute on ne voit pas grand chose, c'est plus une caméra qui tremble et fait la java plutôt qu'autre chose de passionnant. Le développement de l'intrigue se fait de façon anarchique, avec des éléments ici et là. Même si l'ensemble de l'équipe insuffle à l'épisode une bonne dose de sympathie, dû à un attachement avec les personnages qui s'est fait au fil des épisodes, j'ai vraiment eu beaucoup de mal avec ce qui se passe sous nos yeux. Cette impression de déjà vu, de télévision fast food qui tente de nous goinfer d'une intrigue pas spécialement bonne mais qui gustativement fera passer un bon moment (sans compter l'indigestion derrière).
vlcsnap-2012-04-11-23h24m48s109.pngAlors que l'on nous vend la fin de l'épisode comme quelque chose d'intéressant et passionnant, au fond ce n'est que déception. Le tout est résolu tellement rapidement que l'on a même pas le temps de dire ouf que Peter est blessé et saigne. On sait que Peter ne va pas mourir, et on sait que tout va rentrer dans l'ordre, que Megan va enfin lui avouer ses sentiments et qu'ils vont finir ensemble. J'ai déjà écrit dans ma tête la fin de la série. Au final, cette seconde saison de Body of Proof aurait été assez inégale mais avec plus d'humour et de légèreté sera passé comme un gant. Je pense que Body of Proof aurait pu mérité une saison 3 si seulement il n'y avait pas de meilleures choses à renouveler chez ABC. En faisant un épisode référence à Desperate Housewives, en exploitant le potentiel comique des seconds rôles, en faisant de Megan Hunt une vraie petite femme familiale et fun à la fois, Body of Proof a su se libéré gentiment des carcans, sans pour autant rénover le genre de ses cas de la semaine plus pathétiques que réellement passionnants.

Note : 4/10. En bref, un final décevant

Commenter cet article