Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Body of Proof. Saison 3. Episode 4.

13 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

body-of-proof-season-3-ray-wise.png

 

Body of Proof // Saison 3. Episode 4. Mob Mentality.


Etrangement, cet épisode n'était pas aussi bon que les trois précédents. Je n'ai pas été tellement emballé par l'affaire de la semaine, celle de la famille de mafieux. En effet, nous suivons l'enquête autour de la mort de Nicholas Russo, fils du grand mafioso Daniel Russo. Et bien évidemment, Tommy a déjà eu affaire à la famille Russo quand il était encore à la NYPD. Qu'est ce que c'est ridicule que de faire constamment des liens entre les personnages et les affaires. C'est comme si l'on rencontrait peu importe qui dans la rue et que l'on connaissait déjà cette personne. C'est nul bien que cela soit plus simple pour les scénaristes de travailler derrière. Sauf que je ne veux pas de la simplicité. J'avais déjà trouvé assez gros le fait que Megan et Tommy aient une histoire passée ensemble. Surtout quand ce dernier va demander à Megan de sortir avec elle, et de faire table ras de ce qu'il a pu se passer par le passé. "Mob Mentality" joue donc à l'épisode simplet par moment et je déteste ce genre de choses. Pourquoi ne pas laisser les choses se faire, sans créer d'histoire passé trop large avec ces deux personnages.

Car je dois avouer que je comprends moyennemment tout cela dans le sens où la série pourrait être tellement plus passionnante si seulement elle gérer ses affaires d'une façon bien plus intelligente. Cette histoire de seconde chance est donc un gros piège tendu par les scénaristes. Par ailleurs, j'ai trouvé assez dommage ce qui est fait avec Martin Davis, l'avocat de la famille Russo. Incarné par le très fort Ray Wise, sa composition était assez médiocre. Moi qui adore cet acteur (je l'adorais surtout dans Reaper dans le rôle du Diable), je trouve qu'il était assez fade et beaucoup trop engoncé dans un rôle encadré. C'est dommage car avec un peu plus de liberté, je suis certain que le Martin Davis aurait pu avoir de l'envergure. Mais Body of Proof ne semble pas avoir beaucoup d'ambition de toute façon. En tout cas, Martin Davis est le père de ... Adam. Oui, Adam, le coéquipier de Tommy. De quoi faire tomber tout le monde comme des mouches de surprise, enfin, seulement Tommy qui va en devenir complètement rouge pivoine.
body-of-proof-m6-dana-delany.pngL'affaire est donc réglée en deux coups de cuillère à pot. Bien que les menaces sur la vie de chacun est un ressort scénaristique amusant pour le téléspectateur, cela ne fait pas grand effet à l'écran. La faute au fait que la série est bien plus sympathique dans un registre beaucoup moins sérieux. Je pense notamment à Curtis qui va trouvé le moyen de détendre l'atmosphère durant l'épisode. C'est la seule chose que j'ai vraiment retenu de ce "Mob Mentality". Pourtant, ce n'était pas non plus totalement raté mais bien trop banal et surfait pour quelque chose qui aurait mérité d'être fait d'une façon un peu plus fun. Sans compter sur les révélations grotesques (les liens de Tommy avec la famille Russo) et les révélations inutiles (les liens de parenté entre Adam et Martin). Je trouve que pour cette dernière, c'est trop mal exploité pour en sortir réellement quelque chose. Surtout que la relation entre Adam et Tommy mérite bien d'être développée d'une façon bien plus subtile et pas en créant des conflits de ce genre dès le premier obstable.

Note : 4/10. En bref, même si l'on peut saluer les guests (de seconde zone) de Body of Proof, l'épisode était mécanique et invraisemblable. Dommage, une dose d'humour aurait surement sauvé le tout.

Commenter cet article