Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bomb Girls. Saison 1. Episodes 3 et 4.

29 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-29-00h36m00s59.png

 

Bomb Girls // Saison 1. Episodes 3 et 4. How You Trust / Bringing Up Bombshell.


Maintenant que l'on nous a présenté les personnages et l'univers dans lequel ils vivent, on peut développer tranquillement les intrigues. C'est pourquoi les deux épisodes étaient bien mieux. Les changements s'opèrent bien évidemment surtout dans "How You Trust" et avec pas mal d'efficacité et ce, malgré l'émasculation une fois de plus de la condition masculine dans la série. Cela va passer notamment par une histoire de fouille des casiers des femmes et les femmes veulent bien évidemment que ceux des hommes sont aussi fouillés. Et elles vont le faire comprendre. Tout d'abord "How You Trust" qui nous offre une jolie compilation de sympathiques moments. On retrouve donc notamment Vera à l'hôpital qui se remet toujours de ses blessures qui l'on défigurée dans le premier épisode de la série. Et elle commence à penser au suicide. Ce qui est compréhensible. Archie tente de la faire sourire mais on comprend qu'elle ne se sent pas bien maintenant qu'une partie de son visage est partie. Du côté de Lorna, elle va créer des ennuis à Marco en planquant ses papiers italiens qu'il avait jeter dans son casier. Bien évidemment c'est là que l'on en revient à toute cette haine contre les hommes dans cette série.
vlcsnap-2012-01-29-00h04m26s66.pngJe suis un homme alors il faut me comprend, et peu importe le fait que j'aime de plus en plus la série mais voilà, le sexisme est quelque chose que je trouve de pas trop sous-jacent dans cette série. C'est très mal exploité dirons nous. Pour en revenir à Marco, j'ai pas trop aimé comment le personnage est traité dans l'épisode. J'aurais bien aimé que ce soit un peu plus indulgent avec le personnage, que les autres femmes veuille l'aider et qu'il ne se fasse pas déporter. Forcément, la seconde partie de l'épisode nous offre des moments entre Lorna et Marco bien sympathiques. Elle va se retrouve invitée à son premier repas italien. Un grand moment qui n'est pas dénué d'humour. D'ailleurs, ce que j'ai bien aimé c'est que Lorna va à la fin de l'épisode adopter le plat que son les spaghettis sous son toit. Et la scène finale de l'épisode est donc assez drôle. Du côté de Gladys, l'histoire de son parfum m'a vraiment fait rire. Au début de l'épisode, elle informe qu'on lui a volé son parfum qui coûte une fortune et du coup, comme tout le monde est soupçonné, ce sera retenu sur le salaire de toutes les personnes qui travaillent dans l'usine.

Gladys est un bon personnage même si ses histoires ne sont pas forcément hyper passionnantes, le côté farfelu de celle ci m'a bien plu. Jodi Balfour est très sympathique dans son rôle de femme riche qui veut montrer de quoi elle est capable et surtout qu'elle est une femme forte. Pour ce qui est de Kate et Betty, on est pas forcément dans ce qu'il y a de meilleur dans l'épisode mais cela reste également bien écrit. Au final, ce premier épisode sur les deux derniers était assez bien reçu, relançant les intérêts autour de plusieurs personnages dans des intrigues diverses mais tout aussi pertinentes. Vient alors encore "Bringing Up Bombshell". Avec cet épisode on entre tout de suite dans la seconde partie de la série. D'ailleurs, je pense que l'on aura une seconde saison (si les scores sont bons, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas de toute manière). Tout d'abord Gladys. La jeune femme se retrouve dans une position assez intéressante dans sa relation avec sa mère. J'ai bien aimé les scènes du personnage. C'était parfois même assez touchant finalement.
vlcsnap-2012-01-29-00h51m08s183.pngElle va également montrer qu'elle est une femme forte quand elle confronte James sur son infidélité avec Hazel. C'est une femme à poigne et elle le monte constamment, et même si parfois cela peut paraître un peu too-much, on sait très bien que c'est comment est le personnage en lui même. Du côté de Kate, on reste dans une dynamique styptique. Le personnage voudrait bien chanter comme Billie Holiday et le rapport entre la chanson et la série me fait d'ailleurs penser que l'on se rapproche de toute cette mélancolie qu'il y a dans les chansons de Billie Holiday. Ce nouvel épisode s'intéresse donc beaucoup plus aux vies privées des personnages que l'usine en elle même. James lui a maintenant des problèmes à cause de Hazel et doit recevoir une dose de pénicilline. Le pauvre a quand même eu une MST mais bon, il ne fallait pas batifoler à droite à gauche aussi. Quelle beta ce garçon. Lorna elle sort un peu de son cercle de confort pour nous livrer des moments sympathiques, et toujours son inconfortabilité avec Marco ou sa relation avec Bob.

Clairement, Lorna a toujours beaucoup de choses à raconter du point de vue de sa vie amoureuse très compliquée. Cela est fait avec un scénario assez simpliste mais efficace. Enfin, Betty qui elle n'a pas grand chose à dire cette semaine. Ce que j'ai trouvé très dommage. Au final, ces deux épisodes de Bomb Girls étaient bons et nous plongent petit à petit dans l'univers des personnages. Un univers que j'apprécie de plus en plus grâce à un bon cast, des aventures bonnes pour la plupart et des personnages hauts en couleurs. J'ai hâte de voir la suite (il ne reste que deux épisodes déjà) car le rapport avec l'histoire est également intéressant. Même si petit à petit la série s'éloigne du propos général de l'usine de munition (malgré quelques références et des moments dans l'univers du travail) cela reste quand même très éloigné et on parle de plus en plus des relations des personnages entre eux. Efficace.

Note : 6.5/10. En bref, deux épisodes sympathiques de Bomb Girls. Cette série raconte des histoires assez bien développées et une ambiance qui prend forme au fur et à mesure.

Commenter cet article