Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bones. Saison 7. Episode 2.

18 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Bones

vlcsnap-2011-12-18-22h26m22s205-copie-1.png

 

Bones // Saison 7. Episode 2. The Hot Dog in the Competition.


Bones s'invite dans les championnats de mangeurs professionnels. Vous savez, ce genre de trucs que l'on ne voit que dans Beethoven ? C'est bel et bien ça, le lancé de hot dog par l'oesophage. Et c'est très indigeste. Pourtant la scène d'introduction de l'épisode, quoi que très ridicule sur le fond, restait très fun sur la forme et ce cadavre mangé par des rats et un python, je dois avouer que cela m'a aussi donné envie de vomir mes tripes. Mais peu importe, ce n'est pas un truc que l'on ne sait pas quand on regarde Bones, bien au contraire, c'est un grand classique donc j'était préparé. Ce à quoi je l'étais moins c'est l'orchestre symphonique de rots que l'on a au beau milieu de l'épisode. Si seulement cela n'avait été que deux rots comme ça, ça aurait pu passé (bien que je trouve ça très dégueulasse), mais là c'est pire qu'une ribambelle. J'avais l'impression d'être à un concert de rots, manquait plus que les pets sérieusement. Bones perdait donc déjà de mon estime mais avec ce délire scato, on peut dire qu'ils ont touchés le pompon.

Ce nouvel épisode était également un moyen pour retrouver un nouveau personnage, un nouvel interne du doux nom de Finn, ancien délinquant juvénile mais prodige de la médecine légale et des os apparemment (sauf quand il fera une erreur). Ce personnage, ersatz d'Ashton Kutcher et de son look dans Two & A Half Men, le tout couplé avec un accent texan m'a beaucoup fait pitié. Je sais pas trop quoi dire si ce n'est que le personnage ne colle pas trop à l'esprit de la série et qu'il n'arrive pas à nous intéresser à ce qu'il nous raconte. Bien au contraire, il est trop dans sa volonté de nous surprendre sans y parvenir. Ses quelques élucubrations sur le sujet médico-légal étaient farcies à du blabla sans intérêt. Alors que Wendell (et outre mesure les autres internes) est un pro, celui ci apparait comme le pire des internes, détestable au possible. Je sais pas si il va rester là longtemps mais j'ai bien peur que ce soit le cas, alors il va falloir s'accrocher.
vlcsnap-2011-12-18-22h12m29s68.pngDu côté de Booth et Brenan, c'est encore leur petit jeu de coupable baroudeur qui commence à m'énerver. Tout part d'une histoire d'échographie que Bones a faite sans Booth, du coup, tout d'un coup les foudres de Percy Jackson se mettent en quête de cette échographie afin de faire plaisir au Booth tout déçu et triste. Les querelles de couple entre les deux zygotos commencent déjà à sérieusement me chauffer. C'est niais, mièvre et ça pu le réchauffé. Comme si on avait pas déjà souffert avec Hodgins et Angela, qu'il va falloir nous en rajouter une nouvelle couche. (c'est le cas de le dire). L'an dernier Angela et Hodgins étaient ce qu'il y avait de pire dans la série, cette saison c'est en passe de laisser le Graal à Bones et Booth si ça continue comme ça. La seule scène intéressante entre les deux est celle au Diner d'à côté. C'est la seule.

Au final, ce nouvel épisode de Bones était correct au début puis les délires de la seconde moitié arrivent à détruire tout ce qui est construit auparavant. Il nous permet de voir un nouveau personnage pas passionnant du tout, et je dirais même déjà énervant (c'est physique à mon avis). En tout cas, je suis certain que Bones a fini tout ce qu'elle avait à dire, on arrive au point de non retour, là où une série s'enfonce un peu plus. Je comprends la chute d'audience cette saison au final, les "fans" se sont totalement d'intéressé de ce qui se passe dans la série. Parfois j'ai envie de le dire que Bones aurait pu être une excellente série et puis tout d'un coup mon écran laisse apparaitre Sweets, sûrement le pire ajout que la série ait connue de toute son histoire.

Note : 4/10. En bref, un épisode correct pour Bones. Mon engouement a été cependant ralenti par des mangeurs de bouffe professionnel et des rots.

Commenter cet article

Cilou 19/12/2011 13:52


7 saisons c'est peut être un peu trop. Les épisodes se suivent et se ressemblent et les personnages principaux comme secondaires deviennent de moins en moins attachants et de plus en plus
énervants.